Zoom sur le groupe : ≠ Fauve ≠

        

 Le « spoken word », vous connaissez ? Une belle musique, certes, mais ce n’est pas pour la musique qu’on a commencé à en faire et à en écouter. C’est surtout pour les mots. Des mots claquent, des mots qui craquent, qui plaquent, qui traquent, des mots qui touchent.

≠ Fauve ≠, c’est ça : une musique agréable et des mots parlés, criés, qui accrochent, et ça donne des morceaux qui nous parlent. On a tous déjà vécu des moments où ça va pas et où on n’attend que ces mots-là. On à tous toujours rêvé d’une déclaration d’amour aussi parfaite. On a tous déjà eu peur de perdre quelqu’un qu’on aime. On a tous déjà fait mal à quelqu’un par maladresse. On a tous déjà vécu une chanson de ≠ Fauve ≠.

Le but de ≠ Fauve ≠, c’est d’en parler, comme dans une thérapie de groupe musicale, pour qu’on se sente moins seuls face à ce qui se passe dans le bazar de nos sentiments. Et puis, quand on fait écouter aux gens et qu’à eux aussi ça leur fait quelque chose, on réalise qu’on a jamais été seuls et que la musique a encore une fois joué son rôle de réunisseur de tribus.

A la base, pour eux, le « spoken word », c’était juste un moyen d’extérioriser. Un besoin de dire les choses. Et petit à petit, c’est arrivé aux oreilles des gens, ça les a touché, ça leur à plu, pour ne pas dire que ça les a rendus accros. Depuis, ils sillonnent la France, en tournée. Ils remplissent des salles de gens à qui ça parle, et personne se sentira plus jamais seul, en tout cas pas pendant un concert où tout le monde scande les paroles de chansons qui raconte votre vie, la leur, et celle de tout le monde au fond.

En définitive, ≠ Fauve ≠ c’est comme les épinards, soit on adore, soit on déteste, mais en tout cas ça vaut le coup de goûter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *