Hunger Games : L’embrasement

Après une rude bataille, Katniss Everdeen et Peeta Mellark sortent finalement et exceptionnellement  tous deux vainqueurs de la 74ème édition des Hunger Games, ce qui ne plait pas à tout le monde. De ce fait et pour survivre, ils doivent faire croire en leur amour aux yeux de tous. Au moment de la tournée de la victoire dans les différents districts, une révolte commence à gronder mais reste sous contrôle du Capitol. Katniss devient un symbole et ne peut accepter cette idée étant donné qu’elle a dû tuer des personnes innocentes pour sauver sa peau. Pendant ce temps, le Président Snow prépare la 75ème édition des Hunger Games, les jeux de l’expiation regroupant les gagnants des différents districts. Mais cette compétition pourrait bien être un tournant décisif  et changer la donne …

                                          

La 75ème édition des Hunger Games est enfin ouverte et on attendait ça avec grande impatience ! Ce second volet de la saga est une pure merveille et nous tient en haleine du début à la fin. Le scénario suit extrêmement bien le livre de Suzanne Collins et les fans ne seront en aucun cas déçus !
Certes, le début peut s’avérer long mais ces longueurs ne se font que peu sentir par rapport au premier opus. Les effets spéciaux sont toujours aussi époustouflants et que dire du casting quatre étoiles entre une Jennifer Lawrence presque parfaite et un Sam Claffing très convainquant !

                                                                « Puisse le sort vous être favorable »

La plupart définiront cette saga comme un genre de nouveau Twilight pour les adolescents. FAUX, ils se trompent tous, pour preuve ce film d’anticipation traite d’un sujet mûr et important : Jusqu’où peut nous mener le divertissement de téléréalité ? Grand contraste entre les bourgeois qui n’en peuvent plus de manger et gobent toutes les absurdités de la télévision et les pauvres qui, eux, doivent se taire, vivre dans la misère sous la dictature de la peur.  Une outrance à la liberté d’expression, le Capitol voit tout comme Big Brother dans 1984 de George Orwell.  Hunger Games nous pousse à la réflexion sur la condition humaine et est sans doute le film à ne pas manquer de cette fin d’année.
La suite divisée en deux partie ne peut-être que bonne et riche en émotions. Il faudra cependant attendre le 26 novembre 2014 et le 25 novembre 2015 pour le grand final.
Le nouveau réalisateur Francis Lawrence signe là un sans faute et nous on en veut encore !  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *