#VotreTendance : Eva Green, la particuliere

#VotreTendance : Eva Green, la particuliere

La #VTeam est allée voir en avant-première le dernier film de Tim Burton : « Miss Peregrine et les Enfants Particuliers ». Voici le portrait d’Eva Green l’interprète de Miss Perigrine.

Eva Green, c’est un visage, un air espiègle, hautain mais surtout une actrice fabuleuse et attachante. Fille de Marlène Jobert, elle commence sa carrière au théâtre dans les années 2000. La demoiselle se fait vite remarquer et décroche une nomination aux Molières, rien que ça. 

Suite à une brève apparition dans « La Pianiste » de Michael Haneke, Eva Green commence à se faire une place dans le milieu du cinéma avec son interprétation d’Isabelle dans le film de Bertolucci titré « Innocents: The Dreamears ». Toujours en France et avant de partir réaliser son rêve américain, l’actrice joue dans « Arsène Lupin » en 2004. 

Eva Green et l’Amérique
Après « Dark World », un film fantastique (son registre de prédilection ?), Eva Green décroche le rôle principal de « Cracks » de Jordan Scott qui n’est d’autre que la fille du grand Ridley Scott. En 2005, elle joue d’ailleurs dans l’un de ses films « Kingdom of Heaven » avec Orlando Bloom

Les débuts de la française aux Etats-Unis sont lancés. Suite à quelques auditions sans succès (il en faut bien pour avancer), Eva Green tient le rôle de la redoutable Morgane dans la série « Camelot » en 2011. Le public américain découvre alors le jeu d’actrice d’Eva Green, la méchanceté lui va si bien. Malgré de bonnes critiques la série sera rapidement arrêtée au vu des audiences médiocres.

Elle retrouve le cinéma grâce à Tim Burton qui lui offre le rôle d’un méchante sorcière (ultra sexy) dans « Dark Shadows » aux côtés de Johnny Depp. Eva Green est de nouveau remarquée et pour de bon cette fois-ci. Preuve en est : on ne voit plus qu’elle ! « 300 : La Naissance d’un Empire », « Sin City : J’ai tué pour elle », « White Bird » et la liste est encore longue. Jusqu’à aujourd’hui, où elle retrouve Tim Burton pour interpréter Miss Peregrine. Eva Green n’a pas encore fini de faire évoluer sa carrière…

Des personnages complexes, Eva Green nous étonne toujours plus dans chacun de ses rôles. La méchanceté lui va à ravir, l’art du cinéma coule dans ses veines.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.