Ivresse musicale: agrémentez vos soirées d’une dose de douceur

L’alcool et la musique ont toujours fait bon ménage. Tout deux synonyme de soirées, bonne ambiance et indispensable pour des moments entre amis. Essayons de nous interresser aux corélations entre chaque style de musique et sa boisson de prédilection.

 

Avec ses rythmes chaloupés, ses ondes positives et ses paroles sensées, le reggae reste le genre musical favori du hippie durant l’été. Généralement savouré avec une « cigarette qui fait rire, » la bière ou le rosé bien frais accompagne à la perfection cette ambiance musicale. Pour une soirée posée dans un champ autour d’un feu de camp à raconter vos exploits en festivals, prévoyez donc une glacière assez large pour accueillir un pack de 24. Généralement amateur de Kro, les rastamans partageront volontiers une bouteille avec vous! 

Son de boite parisienne underground, synonyme de drogues hallucinogènes et de première cuite pour les adolescentes innocentes qui ont fait le mur, l’électro est totalement éclectique. Souvent la vodka Redbull ou pomme est la boisson privilégiée. L’amertume de la vodka vient s’aligner sur les notes basses de l’électro tandis que la Redbull ou la pomme, par leur teneur en taurine et vitamine vous permettront de tenir quelques heures de plus dans la chaleur étouffante de la foule. Facile à vomir, c’est le mélange parfait pour vos soirées d’été. 

Musique de bonhomme, de personne de caractère et amatrice de culture, le métal ou le hard rock s’adresse à un public de connaisseur. Près à s’enfermer dans des petites salles confinées pour allez écouter un groupe grunge, à se laisser porter avec une brutalité réfléchie dans les pogos et s’extasier sur du scream, le rockeur et sa comparse féminine partiront sur de l’alcool fort mais renommé. Motörhead et son défunt membre ayant donnés le ton avec le Jack Daniels, nos comparses tout de noir vêtu se retrouveront après leur concert ou dans leur salon à siroter un bourbon ou un scotch qui, de part sa force, se mêlera parfaitement aux riffs des guitares déchainées. 

Léger, délicat, coincé, tels sont les amateurs de musique classique en public. L’image qui ressortira des cocktails, en tenu de soirée, lèvres pincées et femmes âgées, c’est que le barman se fait chier. Le champagne est à l’honneur en public, ses fines bulles coulant le long de la gorge des amateurs nous rappelle la beauté des notes qui viennent percer les silences réfléchis et nous interpellent sur la beauté de l’oeuvre jouée. 

Musique des boîtes gay par excellence, la pop music, si on parvient à l’entendre entre les cris perçant et les « il est trop beau » ou « c’est ma chanson », se marie à la perfection au Cosmopolitan. Boisson rose, pour filles comme pour garçons, fort en alcool, ce cocktail vous permettra d’être distingué et bourré en société. Messieurs, vous qui avez souvent honte de le commander, de part sa connotation et sa couleur, lâchez vous! La vodka et le Cointreau seront vos meilleurs amis pour oublier les commentaires désobligeants sur votre commande. Et qui sait, peut être qu’une jolie fille sera impressionnée par votre « je m’en foutisme » des conventions et tombera alors sous votre charme. 

 

Si par le plus grand des hasard vous avez un ami qui s’appelle Pedro et qui est amateur de musique latine et d’ambiance caliente, vous finirez surement dans une boite salsa. Votre meilleur ami à ce moment là sera l’alcool mais pas n’importe lequel. Pour vous fondre dans la masse, malgré vos lacunes en danse, le Mojito sera votre allié dans cette soirée que vous auriez du passer à jouer a Call of Duty. Son alliage de menthe sucre et citron et sa faible teneur en rhum vous décevrons au départ. Puis au fur et à mesure que Pedro se déhanchera sur la piste, remplir votre verre de cette mixture deviendra indispensable à votre survie. Attention néanmoins à ne pas le commander dans tout les bars, les barmans les ont en horreur!

 

Je rappellerai deux chose en conclusion. La première, et pour le moins évidente, est que l’abus d’alcool et de drogue est dangereux pour la santé et ces substances sont à consommer avec modération, voir pas du tout pour la seconde. La deuxième petite précision c’est que les clichés sont là pour servir l’humour et qu’en aucun cas ne définissent une population. Ainsi, toute forme de description dans cet article n’est à prendre au sérieux. 

 

Bonne lecture à vous tous et passez d’excellentes vacances d’été ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *