Match d’impro : Hero Corp VS LIQA

Match d'impro : Hero Corp VS LIQA

Pour ceux qui ne connaissent pas Hero Corp, tout d’abord : bouuuuh ! Voilà. Hero corp est une série française créée par Simon Astier. Depuis plusieurs années, en plus de tourner les épisodes, l’équipe se balade un peu partout en France pour faire des matchs d’impro. Et j’ai pu assister à un d’entre eux.

Alors, match d’impro, kesako ? Un battle de punchline ? Et bien, pas vraiment, mais ça peut. Comme tous les matchs normaux, il y a deux équipes et arbitre (parfois même un présentateur). L’arbitre détermine un sujet, une durée et parfois des contraintes sur la partie d’improvisation qui va se jouer. Mais dans ces matchs, l’arbitre n’est pas vraiment aimé, la tradition veut que les spectateurs jettent des chaussons sur lui. Oui les matchs d’impro, c’est un peu violent. Ensuite se déroule donc la partie. Les deux équipes improvisent sur le thème ensemble ou séparément, une fois le temps écoulé, le public vote pour l’équipe qui l’a le plus plu. Les parties d’impros ne sont pas forcément dans le registre humoristique mais c’est principalement le cas. Au bout d’un certain nombre de parties, l’une des deux équipes gagne, les matchs nuls n’existent pas. Parce que oui, les matchs d’impro c’est pas pour les fillettes, ça peut être douloureux pour son estime.

J’ai donc vu la ligue d’impro d’Hero Corp menée par Simon Astier se battre contre la ligue d’impro québécoise la LIQA. Donc déjà, par leur accent, ils marquaient des points. En plus de ces deux beaux groupes, les moments de réfléxion des équipes étaient coupés par un intermède musical mené par Oldelaf, qui lui aussi, avait un thème imposé à sa prestation. Ce jour-là, Oldelaf chantait pour la protection des animaux. Alors tenir une dizaine d’intermèdes sur ce thème, les paroles devenaient de plus en plus absurdes. Et c’était bien. Le match était également animé par Emmanuel Urbanet des joyeux urbains (groupe musical que je vous conseille). Tout le public était très investi dans le match et votait uniquement pour le jeu et non pour son équipe préférée. Chaque équipe a été très très inventive, parce que bon, improviser sur un thème alors que les personnages de l’impro doivent être des loutres, il faut de l’imagination. C’était un beau match, mené 7 à 6 par la LIQA qui ont fini leur impro en beauté en mettant en scène un père qui souhaite parler à son fils, mort au combat. Je vous l’ai dit, ce n’est pas forcément de l’humour.

 


Si vous ne connaissez pas Oldelaf 

Au départ si j’ai assisté au match c’était pour voir les acteurs d’hero corp en action, puis finalement je me suis prise au jeu. J’ai vraiment adoré voir les sujets défiler et voir ce que chacune des équipes trouvait pour être le plus inventif possible. En bref, les matchs d’impro c’est cool, et s’il y en a qui passent pas loin de chez vous, courrez-y !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *