Orphan Black : Clone Baby Clone

« Orphan Black » is back, et ce depuis le jeudi 14 avril – enfin le vendredi 15 pour nous petits frenchies. Quoi, tu ne connais pas « Orphan Black », cette série méga-géniale où les clones sont à l’honneur ? Alors cet article est fait pour toi cher lecteur !

Source

Bonne nouvelle, si tu as Netflix, tu peux rattraper une partie de ton retard : les trois premières saisons y sont disponibles – et si tu n’as pas Netflix et que tu n’as pas l’intention d’acheter les coffrets, surtout ne me dis pas comment tu comptes visionner la série, petit hors-la-loi ! La quatrième saison quant à elle est en cours de diffusion sur BBC America, depuis le 14 avril donc. Le troisième épisode est d’ailleurs sorti il y a deux jours. Mais don’t worry, je ne spoilerai personne, je ne suis pas si vilaine que ça !

En quoi cette série est-elle aussi géniale ? Déjà, pour Tatiana Maslany, qui est divine, autant sur le plan physique que pour son jeu d’actrice. Non, vraiment, elle est « ouf ». Et puis pour les beaux gosses, dont Michiel Huisman – Daario Naharis dans « Game of Thrones ». Trêve de plaisanteries, revenons-en à Tatiana Maslany, que j’avais croisée derrière mon écran il y a bien longtemps dans « Heartland » et que je n’aimais pas trop parce qu’elle piquait l’amoureux de l’héroïne… Mais ça, c’est une autre histoire !

Source


Je saluais plus haut son jeu d’actrice pour la simple et bonne raison qu’elle incarne – dans « Orphan Black » – une multitude de personnages aussi différents les uns des autres que savoureux. Et franchement, moi j’y crois : mimiques, intonations, tout y est ! Je crois que même sans la transformation physique – perruques et lunettes à gogo – je pourrais reconnaître le personnage interprété à l’instant T.

Eh oui, car comme je vous le disais au début de l’article, « Orphan Black » nous fait découvrir… des clones ! Tout commence le jour où Sarah, une fille un peu paumée et délinquante, assiste au suicide de… son sosie. Ni une ni deux, Sarah saute sur l’occasion et récupère l’identité de la morte, un agent de police. Mais au-delà d’un simple sosie, Beth et Sarah sont des clones. Et elles ne sont pas les seules…

Mêlant thriller, science-fiction et une petite goutte de sentiments par-ci par-là, la série réunit des ingrédients qui me tiennent à cœur, il faut le dire. Commencée avec une pizza sous la main un début d’après-midi après les cours, la saison 1 a vite été dévorée – tout comme la pizza, soyons honnêtes. Puis la 2. Puis la 3. Et aujourd’hui j’ai entamé la quatrième saison sans que le scénario s’essouffle, j’ai toujours autant hâte de découvrir la suite, les surprises et les drames que les épisodes nous réservent et ça, c’est plutôt cool.

Petit conseil : ce week-end il pleut, alors prépare un gâteau, cale-toi dans un endroit bien confortable, sous un plaid, et regarde le premier épisode… Et plus si affinités – moi, je suis vite devenue « accro », c’est pour ça que je te parle aujourd’hui de cette petite pépite qui gagne à être encore plus connue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *