12 years a slave

Etats-Unis, avant la guerre de Sécession, le pays est divisé en deux parties. Le nord contre l’esclavagisme et le sud pour cette pratique. Solomon Northup, homme noir et libre, vit dans l’Etat de New York, une vie paisible et heureuse avec sa femme et ses deux jeunes enfants. Tout sourit à ce talentueux violoniste, jusqu’au jour où deux hommes l’enlèvent et le vendent comme esclaveSolomon va alors connaître l’enfer pendant douze ans, obligé de cacher son identité et va se battre en silence pour retrouver sa famille et ses amis.

Troisième film de Steve Mcqueen, et pour sûr il s’agit déjà d’un chef-d’œuvre du septième art. 12 years a slave, tiré d’une histoire vraie, est un long-métrage dont on se souviendra pendant longtemps. Des centaines de films ont déjà traité ce sujet et pourtant celui-ci est différent. Emouvant et prenant, on espère, on prie et on pleure avec  Solomon et les autres esclaves.

Un beau casting avec de belles découvertes, Chiwetel Ejiofor et Lupita Nyong’o dans les rôles de Solomon et Patsey, élus meilleur acteur et meilleur second rôle féminin au British Academy Award. Un Michael Fassbender au top de sa forme, détestable dans le rôle tyrannique de Monsieur Epps.

Nommé dans 9 catégories pour la cérémonie des Oscars à venir, le film ne devrait pas ressortir bredouille.

Un film en or à  ne pas manquer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *