Soan, un artiste en colocation avec le succès

Soan, un artiste en colocation avec le succès

C’est un mec qui a une histoire et aussi l’histoire d’un mec. Un mec en qui  on ne croit pas quand on se trouve devant ses tatouages et ses piercings. Un mec qu’on qualifie de voyou à  première vue. Un mec qui n’a surement pas aimé l’école mais collectionnait les colles. Un bad boy qui fait craquer les filles. Mais, derrière cette image de mauvais garçon se cache un véritable poète.


Soan
remporte la Nouvelle Star en 2009. Il se distingue par sa voix rocailleuse et son répertoire en majorité francophone interprété à la perfection et avec sincérité. Il enregistre ensuite trois albums, « Tant pis« , « Sous les yeux de Sophie« , « Sens interdit« , et enchaine les tournées. Comme tout artiste qui se respecte, il vrille face au succès. Il préfère fuir la ville lumière et se mettre à l’ombre à Narbonne où il peut se retrouver. Il quitte Sony et s’engage avec un petit label indépendant Note A Benne. Ainsi repartit sur des bonnes bases sur il entame la composition de son dernier album, produit grâce au financement participatif, « Retourné Vivre« , une oeuvre sans tabou avec toute la personnalité du jeune artiste à l’intérieur. 

Ce dernier opus sort le 6 Mai, c’est à dire dans une semaine. Signé par une personnalité intrigante et une plume incisive, VotreTalent vous présente en avant première un titre de cet album, « Colocation« , à écouter ici bas : 

                               

Une chanson qui fait sourire, danser et réfléchir c’est tout ce dont nous avions besoin à l’aube de l’été. Un duo de guitare qui se suffit à lui même, agrémenté d’une batterie rageuse, une performance de jonglage littéraire impressionnante et une voix qui détonne, ce premier morceau dévoilé promet un album magnifique. 

Je n’ai pu m’empêché de faire un retour sur ces précédents albums et ces nombreuses chansons qui m’ont donné la chair de poule. A l’heure où j’écris ces lignes, le tragique « Conquistador«   résonne dans mon studio parisien comme une rédemption. Un artiste qui nous fait pleuré par son génie des mots, la sincérité viscérale de ses paroles et une instrumentalisation épurée, minimaliste mais pleine de sens. Ne serait ce que par les notes de son piano nous sommes d’ors et déjà transportés dans l’univers de Soan. La superbe « Emily » est aussi à découvrir tout comme cet ode à la paix qu’est « Inch Alleluia ».


Je ne puis que recommander cet album qui va sortir, tout comme ses aînés il ne vous décevra pas. Il vous fera frissonner et réfléchir aussi bien que danser et vous vider la tête des absurdités du monde. Soan et sa plume n’ont pas fini de nous surprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *