La voleuse de livres

La voleuse de livres

Allemagne. 1939. La Mort frappe, se plaisant à s’intéresser à ses victimes et plus particulièrement à LieselFille d’une communiste, elle est adoptée par un couple allemand juste après la mort de son jeune frère. Suite aux premières attaques antisémites, la famille va cacher dans leur cave Max, un jeune homme juif. Lorsque ce dernier tombe malade, la fillette est bien résolue à le maintenir en vie grâce au pouvoir des mots qu’elle manie depuis peu.

Adapté du roman du même nom, La voleuse de livres est un film qui aborde la guerre d’une manière très originale. En effet, on suit le destin d’une petite fille qui résiste à ce contexte difficile grâce aux mots. Poétique, Brian Percival nous livre ici une œuvre emplie d’humour et de tendresse. C’est une belle leçon de courage et d’humilité, qui est bien ficelée du début à la fin.

A voir si vous aimez et dévorez les mots, si vous voulez une petite histoire dans la Grande Histoire, si vous osez prendre le risque de verser quelques larmes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *