De Skip the Use à Mat Bastard

mat bastard

C’est à l’occasion du Printemps de Bourges 2018 que j’ai découvert Mat Bastard. L’ancien leader du groupe Skip The Use se lance en solo, et ça envoie du lourd ! 

Une carrière mouvementée

 

Mat Bastard, vous ne connaissez peut-être pas son nom, mais vous connaissez Skip The Use, le groupe dont il a été le leader pendant 8 ans.

En 2016, le groupe se sépare et le chanteur se lance alors en solo. Sans se prendre la tête, le chanteur travaille alors sur un album solo, Loov, où il renoue avec un discours engagé et brasse différentes influences, allant du punk hardcore au hip-hop. Deux ans et demi d’écriture, de rencontres, d’aventures, de collaborations, de tentatives pour arriver à un album aux sujets forts. Aujourd’hui, le chanteur est heureux et c’est ce qu’il veut montrer avec cet album.

En parallèle, Mat Bastard tiendra également l’un des premiers rôles du film d’animation Zombillénium, en automne prochain.

De l’énergie à revendre

 

C’est donc seul que Mat Bastard s’est produit sur la scène du Printemps de Bourges, le 27 avril dernier. Et comme vous vous en doutez, on a adoré ! La première chanson n’est pas encore terminée que l’artiste a déjà fait 3 fois le tour de la scène en courant. Ca crie, ça chante, ça danse, même dans les gradins. Pour tout vous dire, j’ai rarement vécu un concert aussi dynamique ! Un moment qui alterne entre reprises et chansons inédites, gros bordel et messages d’unité, bref, un de ces concerts qu’il ne faut pas rater.

Avis aux fans de Skip the Use comme aux autres, Mat Bastard est véritablement ce qu’on pourrait appeler une bête de scène, un artiste prometteur à suivre dès maintenant !