Danse avec les Stars : Le Show Chaud !

La tournée de Danse Avec Les Stars s’est achevée la semaine dernière… L’occasion pour moi de vous compter mon expérience, puisque j’ai assisté à l’une de leurs représentations à Lyon. C’était beau, c’était chaud, et ils ont mis le feu au plateau (pour citer Jean-Marc Généreux) !

Source

Alors, par où commencer ? Je sais bien que ce petit article ne porte pas sur mon existence, aussi passionnante soit-elle – ou pas – mais j’aimerais bien vous expliquer deux-trois choses.

Tout d’abord, la danse et moi, c’est une histoire d’amour de longue date ! Comme de nombreuses filles, j’ai suivi des cours de danse classique, puis de modern-jazz. J’aurais pu en rester là, mais non ! J’ai eu la chance de passer mon baccalauréat dans un lycée assez chouette, qui proposait des options artistiques, parmi lesquelles… la danse ! J’ai alors découvert une nouvelle approche de cet art – et sport, ne l’oublions pas –, beaucoup plus contemporaine, plus expressive, émotionnelle…

Grâce à cette option, j’ai découvert de nouveaux univers, des artistes qui m’ont coupé le souffle. Et puis un samedi soir, à la télé, je suis tombée sur un prime de DALS. Je m’y suis intéressée petit à petit, jusqu’à vraiment suivre l’émission. Il y a deux ans, j’avais eu un gros coup de cœur pour Brahim Zaibat… Mais ce n’était rien comparé à l’artiste que j’ai découvert cette année : Loïc Nottet – dont on vous a déjà parlé ici.

Loin de moi l’idée de me transformer en groupie hystérique – quoique – mais franchement, ce gars danse juste incroyablement bien ! Bref, quand j’ai vu qu’il ajoutait Lyon à ses rares dates pour la tournée Danse Avec Les Stars, je n’ai pas pu résister. Voilà, maintenant vous savez comment j’ai atterri là-bas, pourquoi, blablabla.

J’avais déjà assisté à l’un de leurs shows, deux ans plus tôt, et ça m’avait beaucoup plu. Mais ce n’était rien comparé à la performance qu’ils ont livrée cette année. Les meilleurs ingrédients étaient réunis : de la danse bien sûr, avec les meilleures performances des artistes, ou du moins les plus marquantes – comment imaginer une tournée sans la chorégraphie mythique de Loïc et Denitsa sur Chandelier ? – mais aussi des chorégraphies inédites, comme celle sur Harry Potter qui a charmé petits et grands. Des passages ultra-sensuels – Olivier Dion et Candice sur Toxic, torride comme pas permis –, d’autres qui donnaient la pêche – Christophe Licata qui s’improvise chanteur –, des discours touchants, et puis des touches d’humour. Certains trouvent ça lourd, écrit, calculé… Peu importe, l’essentiel c’est de passer un bon moment, non ?

Mon seul petit regret, c’est l’absence de Marie-Claude Pietragalla. Mais Jackie prend plutôt bien relève et donne du punch au spectacle. Et puis bon, c’est l’amoureuse de Chris Marques…

Vous l’aurez compris, j’ai pris du bon temps ! Une expérience que je renouvellerai avec plaisir, à condition que les artistes de la prochaine tournée me donnent envie d’y aller. Parce qu’on a beau aimer la danse, certains artistes nous touchent plus que d’autres. Eh oui, ce n’est pas donné à tout le monde de me coller la chair de poule !

P.S. : un grand merci à Chris Marques pour son petit discours sur la danse. Effectivement, tout le monde n’y croyait pas à l’émission. On a trop tendance à croire que la danse n’arrivera pas à rassembler les foules, à émouvoir le plus grand nombre. Et pourtant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *