Only Lovers Left Alive

Adam, Eve, un amour de vampires éternel. Lui, est un brillant musicien. Elle, une femme de littérature, cultivée comme personne. Leur amour, inépuisable, dure depuis des siècles et pourtant ses deux êtres fragiles tombent dans une déprime indescriptible face à un monde qui s’écroule petit à petit. L’arrivée de la dynamique petite sœur d’Eve, Ava, ne va pas arranger les choses …
Only Lovers Left Alive est un film inattendu, décalé par rapport à la vision habituelle que l’on a des vampires. Le réalisateur, Jim Jarmusch (Dead Man) reprend les codes traditionnels des vampires : romantique, déprimé, ne vivant que la nuit. Alors oui, ce film est long et lent mais très métaphorique sur le fond et la forme.La musique, omniprésente, illustre chaque scène. De la mélancolie et de la tristesse, Adam et Eve vivent dans la nostalgie du temps passé mais à travers les siècles leur amour reste, lui, intact, beau et éternel. Le film est en soit pessimiste, le sang des hommes est contaminé, mortel, ce qui pousse les deux amants à la vigilance. Seul l’optimisme de leur amour les maintient en vie. Le film montre la perpétuelle dérive de ce monde « pollué ».

 Les acteurs sont quant à eux parfaits. Tom Hiddleston passe du registre du méchant Loki (Thor) au vampire sans expression, déprimé. Tilda Swinton (Narnia) est également très convaincante en Eve énigmatique.

Ce film change des fictions à gros budgets où tout le monde tue tout le monde et où les gentils triomphes. Only Lovers Left Alive est original, et les images et la musique sont sublimes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *