Palatine, de la mélancolie et du spleen qui font du bien

Palatine, de la mélancolie et du spleen qui font du bien

Le temps se réchauffe tout doucement, l’hiver touche à sa fin pour laisser place petit à petit au printemps. Pour accompagner ce doux changement, j’avais besoin d’un renouveau dans mes oreilles, d’une nouvelle découverte. Palatine tombe à pic avec son Paris / L’ombre. 

Quatuor made in Paris formé en 2015, Palatine c’est Vincent Ehrhart-Devay, Adrien Deygas, Jean-Baptiste Soulard et Toma Milteau. Ce jeune groupe porté par le spleen romantique Parisien a déjà assuré de belles premières parties comme celles du groupe Radio Elvis que j’ai applaudi lors du Festival des Vendanges Musicales en 2016 à Charnay, joli village du Beaujolais. Palatine se lance et dévoilera le 23 mars prochain un premier album titré « Grand Paon de Nuit ». Dans l’attente de cette sortie, le groupe sort son premier single et son premier clip animé : « Paris / L’ombre ».

«  Paris, ville lumineuse aux milles vanités, où sont donc tes Parisiens passés depuis longtemps dans l’ombre ? Nous danserons un instant dans tes rues, avec un air amusé, puis la musique continuera sans nous. »

Paris, tes je t’aime m’ont rouillé 

Entêtant, « Paris / L’ombre » est donc le premier single qui annonce l’album du « Grand Paon de Nuit ». Entre Paris et Londres, leur cœur balance. Paris, une rupture amoureuse ? Londres, un renouveau ? Métaphoriques, les textes de Palatine sont mystérieux et poétiques. A chacun son interprétation.

Musique coup de cœur portée par un clip animé : à découvrir le plus vite possible !

23 mars : Embarquons avec le Grand Paon de Nuit

C’est avec enthousiasme et impatience que ce premier opus se fait attendre. Dans cet album, les textes se mélangeront entre l’anglais et le français, le tout porté par la belle voix suave du leader Vincent Ehrhart-Devay. Entre folk-rock et mélancolie palpable, le « Grand Paon de Nuit » s’annonce prometteur.

Palatine est un groupe à découvrir de toute urgence ! « Paris / L’ombre » est un titre métaphorique qui ouvre le bal du premier album des quatre Parisiens. Le « Grand Paon de Nuit » est attendu le 23 mars prochain.