La méthode simple pour en finir avec la cigarette

La méthode simple pour en finir avec la cigarette

Avec plus de 14 millions d’exemplaires vendus depuis 1983, La méthode simple pour en finir avec la cigarette s’impose comme une vraie solution de sevrage tabagique pour les fumeurs. Quand hier on entendait beaucoup de personnes arrêter grâce à l’aide de patch ou de gommes à mâcher, puis grâce à l’acupuncture et l’hypnose, aujourd’hui la popularité et l’efficacité de ce livre ne sont plus à prouver.

Pour rassurer les plus réfractaires, l’étape la plus difficile pour arrêter de fumer avec ce livre est de décider de l’acheter. Il n’est même pas nécessaire d’avoir une volonté forte de sevrage tabagique pour commencer la lecture, une approche ouverte et de la curiosité suffisent.
La méthode simple pour en finir avec la cigarette est divisée en plusieurs chapitres qui répondent chacun à des objections, questions, ressentis auxquels les fumeurs ou leur entourage peuvent être confrontés.

Les principaux bénéfices à l’arrêt de la cigarette

De nos jours, les bénéfices de l’arrêt du tabac sont majoritairement connus grâce aux campagnes de sensibilisation. Pour autant, les lire permet d’en prendre davantage l’ampleur.

La santé et l’énergie

Évidemment, tout fumeur sait que son addiction est nocive, même s’il parvient à minimiser l’impact que peut avoir la cigarette sur sa santé. Or, l’auteur, Allen Carr, va plus loin que les arguments les plus courants en soulignant également la perte d’énergie et de créativité qui s’explique par la baisse de l’oxygénation des muscles et donc du cerveau. A moins d’avoir le cerveau complètement corrompu par la nicotine, cela fait réfléchir !

L’argent

Avec les augmentations successives, et la paquet de cigarettes à 10€ prévu en France en novembre 2020, l’argent devient un motif de plus en plus incontournable pour arrêter de fumer. A 50 centimes le shot de nicotine, préférer fumer une cigarette plutôt que d’économiser pour des sorties ou même des vacances devient une réalité.

La sociabilité

Quel fumeur n’a jamais eu à faire une pause dans une conversation avec des amis, même passionnante, pour sortir fumer une cigarette ? Quel fumeur n’a jamais vu une personne dans un ascenseur faire une grimace pour être enfermé avec une odeur de cendrier ?
Qu’on l’admette ou non, la cigarette fait sentir mauvais, donne le teint gris, jaunit les dents ce qui ne rend pas les interactions sociales des plus agréables.

Ces principaux bénéfices font partie d’une liste bien plus longue d’avantages à arrêter de fumer, qui sont souvent connus des fumeurs. Pourtant, le tabagisme continue de faire des victimes.

Pourquoi est-ce difficile d’arrêter de fumer ?

Le nombre de personnes qui ne parviennent pas à arrêter ou qui replongent après des mois de sevrage n’est pas négligeable. Il est important d’identifier ces difficultés pour parvenir à les dépasser. Voici brièvement celles présentées dans le livre.

L’entourage du fumeur

Un fumeur qui ne fréquente pas d’autres personnes qui fume aura plus de facilité à arrêter sa consommation car il aura moins de difficulté à casser ses habitudes et de tentation au quotidien.
Cependant, connaître beaucoup d’autres fumeurs n’est pas non plus une excuse pour ne jamais arrêter de fumer. La consommation de cigarettes est une activité individuelle qui s’ancre fortement dans le mental des personnes intoxiquées.

Le manque physique : 3 semaines

21 jours, c’est le nombre maximum de jours pendant lesquels un fumeur va pouvoir ressentir, plus ou moins fortement, les effets physiques du manque de nicotine. C’est à ce moment-là que la prise de poids peut survenir, car la sensation de manque est similaire à celle de la faim. Il faut donc être vigilant pendant cette courte période pour éviter de confondre les deux sensations.

Le manque psychologique ou le lavage de cerveau

“Lavage de cerveau”, c’est l’expression qui est utilisée à plusieurs reprises dans le livre. Cela peut sembler fort mais après plusieurs exemples donnés par Allen Carr, la prise de conscience de l’impact de la société et des lobbys cigarettiers ne fait plus aucun doute. Cette prise de conscience est, à elle seule, une raison pour arrêter de fumer.
Ce conditionnement psychologique est le plus dur à combattre pour arrêter la cigarette, et forme tout l’enjeu du livre et du processus car c’est véritablement sur lui que se fonde la consommation de tabac et c’est lui qui crée la peur d’arrêter.

Mon TOP 3 des fausses excuses pour ne pas arrêter de fumer

La cigarette est un anti stress : c’est faux !

La cigarette apporte un effet déstressant car le corps d’un fumeur est stressé en permanence par le manque de nicotine. En revanche, en faisant accélérer le rythme cardiaque, la nicotine n’a aucun effet sur la réduction du stress, au contraire.

Il faut d’abord ralentir pour arrêter de fumer : c’est faux !

En ralentissant sa consommation de cigarette, le fumeur agrandit seulement la durée des périodes où son corps est en manque de nicotine. Il est donc encore plus soulagé quand il fume une cigarette ce qui lui donne l’impression d’apprécier beaucoup plus sa cigarette et le décourage à arrêter complètement.

Arrêter à plusieurs pour se soutenir : c’est faux !

Plusieurs fumeurs qui arrêtent en même temps ont l’impression de se soutenir, pourtant, consciemment ou non, chacun souhaite que l’autre n’échoue pour reporter la faute de son propre échec sur son binôme. Bien qu’il soit très important d’être soutenu par son entourage lors de l’arrêt, il s’agit d’une démarche volontaire et individuelle entre soi et son addiction.

Après de nombreux échecs pour arrêter de fumer, de 2 jours à 1 an, La méthode simple pour en finir avec la cigarette semble être une vraie solution car elle change le rapport à l’arrêt du tabac. Oubliées frustration et sautes d’humeur, je n’envie plus mon entourage fumeur quand je vois une personne sortir un briquet. Ce livre donne un véritable sentiment de soulagement et de liberté.