50 nuances de Grey plus claires : du Mom porn au conte de fées

50 nuances de Grey plus claires : du Mom porn au conte de fées

Peu savent que l’origine de la trilogie est née d’une fan fiction de… Twilight. Et pourtant, quand arrive l’aboutissement de ce troisième épisode, tout devient 50 nuances plus clair. Comme pour les épisodes précédents, tout le monde a son avis sur la question pour avoir lu le livre, vu le film ou même seulement pour avoir entendu parler de certaines scènes. Qu’en est-il vraiment de 50 nuances plus claires ?

Les deux premiers épisodes nous ont fait découvrir les deux protagonistes : Anastasia Steele (Dakota Johnson) et Christian Grey (Jamie Dornan); leur histoire d’amour, leurs conflits, leurs passions, leurs frayeurs… et bien sûr leurs expériences sexuelles. La recette d’un tel succès serait-elle si simple ? L’environnement du multi-milliardaire et son goût prononcé pour la soumission et les sex toys, ainsi qu’une communication autour des livres et des films ont considérablement incité les foules à se déplacer en masse.

Comme beaucoup de filles entre 20 et 35 ans, je suis sortie avec un groupe d’amies pour admirer une dernière fois la plastique de Christian et envier le destin de princesse des temps modernes d’Anastasia. Pour lancer l’invitation à la séance, un seul message groupé a suffit :

En sortant du cinéma, les avis sont assez variés. Certain(e)s ont trouvé qu’il s’agissait d’un film romantique voir mielleux, d’autres sont satisfait(e)s des scènes érotiques et d’autres regrettent seulement le nombre conséquent de scènes coupées.
Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore vu le film, attention : SPOILER ALERT. Je vous propose ma sélection de scènes dans chaque catégorie, et comme vous pouvez le constater, le nombre de passages romantiques écrasent largement celui des scènes érotiques :

Les scènes romantiques

  • le mariage
  • la lune de miel en Europe
  • l’achat d’un foyer
  • le week-end surprise entouré d’amis à Aspen
  • la vie parfaite de famille

Les meilleures scènes de sexe

  • les yeux bandés dans la chambre rouge
  • le quicky dans une voiture sur un parking en pleine journée
  • le goûter glacé nocturne : le retour de la glace à la vanille

Ce dernier opus était plutôt décevant pour ceux qui attendaient plus de chaleur au corps que dans le coeur. En revanche, celles et ceux qui trouvaient Anastasia trop docile dans les premiers épisodes sauront apprécier son côté plus rebelle (il faut se satisfaire de ce que l’on peut).

Et maintenant, que regarder ?

Pour ceux qui seraient devenus accro aux films de tension sexuelle “grand public”, voici une sélection qui prouve encore une fois que c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures confitures :

Entre les défenseurs de la libération du plaisir et des fantasmes féminins et les détracteurs de la banalisation des violences domestiques, les 3 50 nuances de Grey auront fait parler d’eux. Anastasia, loin d’être une icône féministe aura eu le mérite d’ouvrir la voie à l’ouverture du dialogue sur des pratiques sexuelles et des fantasmes.