The Handmaid’s Tale, un conte cruel

handmaids-tale-série

Aujourd’hui je vous parle de la série Handmaids Tale, la série adaptée du roman “La Servante écarlate” de Margaret Atwood, une dystopie glaçante, un monde dans lequel il n’est pas bon d’être une femme…

Handmaids Tale, et la condition des femmes

Handmaids Tale est une dystopie dans laquelle la pollution a fait chuter le taux de natalité aux Etat-Unis. Cette situation critique a fait naître une société totalitaire, où l’on a retiré la totalité de leurs droits aux femmes, qui sont désormais divisées en trois catégories : les Epouses, qui dominent la maison, les Marthas, qui l’entretiennent, et les Servantes, dont le rôle est la reproduction. C’est à travers le quotidien d’une servante, Offred que nous découvrons cette société froide, terrible, totalitaire…

 « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. » Simone de Beauvoir 

Pourquoi il faut voir cette série ?

Dès le premier épisode, on veut en savoir plus… Comment June en est-elle arrivée là ? Comment une société comme celle-ci a-t-elle pu voir le jour ? Nous arrivons dans une société terrible, terrifiante même, où la bonne morale est basée sur des principes religieux douteux, et où l’exécution est la première solution pour éliminer les personnes déviantes ou non obéissantes.

Nous partageons d’abord le quotidien et l’intimité de June, renommée Offred, avant de comprendre au fur et à mesure comment la société américaine en est arrivée là, et ce qu’il se passe réellement aux Etats-Unis, et dans le monde. Une histoire glaçante, des passages pas toujours faciles à regarder, mais une série passionnante et réellement intéressante, qui mérite clairement d’être dans le top de l’année !

Une dystopie poignante où les femmes ayant le malheur d’être fertiles sont réduites à des esclaves sexuelles. Amies féministes, préparez-vous à prendre une claque !

Pour résumé, Handmaids Tale est une série à découvrir, à réfléchir et à partager. Et pour les impatient(e)s, la saison 2 arrive déjà en avril !