Angoulême fête la bande dessinée !

Angoulême fête la bande dessinée !

La semaine dernière se tenait à Angoulême le Festival International de la Bande-dessinée. Et contrairement à ce que l’on peut penser, la bande dessinée, ce n’est pas seulement Spirou, Titeuf et Lucky Luke. C’est aussi beaucoup d’autres choses, c’est un univers riche et varié. Nous vous proposons de vous le faire découvrir à travers un petit résumé du festival.

Le festival d’Angoulême, c’est un festival dédié à la bande dessinée. C’est donc évidement le lieu de rendez-vous de nombreux auteurs, scénaristes et dessinateurs. Parmi les invités de cette année, Davy Mourier (pour sa série « La petite mort« ),  Katsuhiro Ōtomo (« Akira »), Leslie Plée, Bastien Vivès, Jason Latour, Serge Lehmann (« Métropolis« ), ou encore Hub (« Okko »).

C’est aussi de nombreuses expositions dans l’ensemble de la ville, sur des sujets et des univers variés. Cette année, pour les 70 ans du personnage Lucky Luke, l’exposition à ne pas manquer était naturellement celle réservée à son créateur, « L’art de Morris ». L’autre moment fort était l’exposition Katsuhiro Ōtomo, (auteur d’ »Akira« , et premier importateur de manga en France). L’auteur a signé de nombreuses dédicaces et a également participé à une séance photo sur la moto d’Akira, pièce maîtresse de l’exposition lui étant dédiée. Plusieurs projections du film étaient également prévues.

On a pu aussi y découvrir de nouveaux mondes, comme celui de « Lastman », qui était très bien présenté grâce à une exposition complète et interactive, (salle obscure, jeux vidéo). On retiendra aussi l’exposition « Shapereader« , sur le travail d’Ilan Manouach, qui utilise le relief pour raconter des histoires, ou encore l’atelier de sérigraphie et l’espace réservé aux jeunes talents

De nombreuses animations ont également rythmées ces trois jours de festival, comme la sélection polar de la SNCF, partenaire du festival. Cultura nous a également permis de faire de belles rencontres, comme celle de la ministre de la culture, Fleur Pellerin, qui nous a fait l’honneur de sa présence dans les allées du festival.
Que vous soyez plutôt comics, bande-dessinée jeunesse, reportage ou encore manga (un pavillon Asie était réservé à ceux-ci), il y en avait pour tous les goûts !
 

La ville d’Angoulême, perchée sur une coline, était elle aussi aux couleurs de la bande dessinée. Ainsi en s’y promenant on peut tomber sur des fresques, des noms de rue ou encore des installations spéciales sur le thème du festival.  Et cette année pour l’anniversaire du plus célèbre des cow-boy, les vitrines de nombreux magasins au centre-ville étaient aux couleurs de Lucky Luke. L’ensemble de la ville vit au rythme de la bande-dessinée, c’est ça qui est magique à Angoulême !

 

Vous l’aurez compris, le festival international de la bande-dessinée est un évènement à ne pas manquer, même pour ceux qui ne sont pas fan de bd. Alors rendez-vous l’année prochaine à Angoulême, du 26 au 29 janvier 2017 !

Pour finir, la rédaction vous propose une petite sélection de BD coup de cœur de cette édition:

« Descender, Tome 1 », Jeff Lemire
« Lastman », Bastien Vivès / Balak / Michael Sanlaville
« L’apocalypse selon Magda« 
, Chloé Vollmer-lo / Carole Maurel
« Okko », Hub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *