Carmina Burana au Zénith d’Auvergne

Carmina Burana au Zénith d'Auvergne

Après avoir séduit de nombreuses villes, l’Opéra National Russe a décidé de faire une halte au Zénith d’Auvergne pour y présenter sa version du mythique Carmina Burana. Ayant eu la chance d’assister au spectacle, j’ai décidé de vous en parler aujourd’hui sur Votre Talent.

Je n’ai pas employé le mot mythique par hasard. En effet, que vous soyez amateur de musique classique et d’opéra, ou un total néophyte, vous avez forcément déjà entendu l’œuvre de Carl Orff. Ou tout du moins, le mouvement le plus connu : O Fortuna. Au cas où, vous trouverez une petite piqûre de rappel plus bas dans mon article.

Pour composer son œuvre musicale, Carl Orff a utilisé 24 poèmes médiévaux provenant d’un recueil intitulé Carmina Burana. Les thèmes abordés sont vastes et considérés comme profanes. Le livret – le « scénario » d’une œuvre musicale ou chorégraphique, en quelque sorte – aborde notamment des thèmes comme la luxure et autres pêchés, mais aussi le printemps, la vie et la mort…

Présentée pour la première fois à Francfort en 1937, l’œuvre a voyagée à travers les âges et les pays. Quatre-vingt ans plus tard, je la découvre sur scène pour la première fois. Pour mon plus grand plaisir, la version proposée par l’Opéra National Russe était également dansée. L’orchestre occupait une partie de la fosse, tandis que les cœurs encadraient l’espace réservé aux danseurs sur scène.

Globalement, j’ai vraiment apprécié cette représentation. La mise en scène était très réussie, avec des jeux de lumières et un décor qui venaient donner une vraie profondeur à l’œuvre. Les musiciens, les chœurs, les chanteurs et la cantatrice étaient vraiment doués. Cependant, le son était trop fort lors du second acte, et a desservi les envolées lyriques.

Côté danse, le chorégraphe a proposé quelque chose de très classique, respectant les codes du ballet et en accord avec l’œuvre musicale de Carl Orff. Carmina Burana est rarement présenté comme une œuvre complète. J’étais donc ravie de pouvoir profiter d’une représentation dansée. Les premiers danseurs étaient vraiment excellents. Mention spéciale pour les portés, enchaînés avec grâce et brio. J’ai malgré tout une réserve sur certains danseurs, qui n’étaient hélas pas toujours synchronisés, ce qui me dérange.

Le bilan de cette représentation est plus que positif. Comme beaucoup de personnes, je ne connaissais que le mouvement principal de l’œuvre, et je suis heureuse d’avoir découvert l’œuvre d’une manière plus globale. En tant que grande amatrice de danse, j’ai adoré assister au ballet. Et malgré les deux petits bémols signalés ci-dessus, j’ai chaleureusement applaudi les artistes.