Interview : Rencontre avec la talentueuse Sara’h !

Sara’h est une artiste très populaire sur Internet, elle est suivie par près de 90 500 personnes sur YouTube. Sa chaîne compte d’ailleurs plus de 31 millions de vues. Elle a dernièrement repris le titre « Hello » de la chanteuse anglaise Adele. Un titre de plus qu’elle choisit d’adapter en français et qu’elle interprète à merveille. Le secret de son succès se trouve certainement dans sa voix capable de s’adapter à chaque registre et dans ses interprétations mêlant sans difficulté émotion et passion.


Votre Talent : Bonjour Sara’h, Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?
Sara’h : Bonjour ! Je m’appelle Sarah, j’ai 28 ans. Je suis originaire du sud de la France, d’un papa d’origine libanaise. Je compose et chante depuis toujours.

VT : D’où te vient cette passion pour la musique ?
S : D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été passionnée par la musique. Chez moi, il y avait toujours beaucoup de musique !

VT : Beaucoup t’ont d’abord connue sous la nom de « Princess Sarah« . Pourquoi as-tu ensuite voulu te faire appeler Sara’h ?
S : Pour revenir justement à une image qui me ressemble plus. Je suis tout le contraire d’une princesse (elle sourit).

VT : Quels sont tes critères quant au choix des titres que tu reprends ?
S : Je reprends des titres coup de cœur qui me touche profondément par leur mélodies ou leur thème.

VT : Un petit mot sur ton album « La force d’y croire«  sorti en juillet 2014 ?
S : C’est un rêve réalisé ! Mon entrée dans le monde de la musique, une très belle expérience ! (elle sourit).

VT : Dans « Pleure« , comme son nom l’indique, tu nous suggères de pleurer. A tes yeux, une larme, ça vaut vraiment de l’or ?
S : Oui, pleurer c’est comme respirer. Il faut parfois lâcher prise, laisser aller ce qui nous submerge, ce qui nous blesse pour pouvoir mieux avancer…

VT : Que voudrais-tu dire à tous ceux qui se retiennent de pleurer par peur de sembler faible ou ridicule ?
S : Il y a une citation que j’aime beaucoup qui dit « Quand tu pleures, ce n’est pas parce que tu es faible mais que tu as été fort trop longtemps« . Je pense que ça résume tout ! Je pleure moi même très souvent.

VT : Pourquoi avoir choisi de sortir une nouvelle version de ton titre « La force d’y croire » en compagnie de Kenza Farah ?
S : On voulait faire une version plus urbaine. Kenza a beaucoup aimé la première version du titre, je lui ai proposé de le faire et elle a accepté avec plaisir à ma plus grande joie. C’est une très belle rencontre !

VT : Avec quel(s) autre(s) artiste(s) aimerais-tu collaborer ? Pourquoi ?
S : Je suis fascinée par beaucoup d’artistes comme Sia, Adele, Ellie Goulding… En France, Stromae ou encore Grand Corps Malade pour ses textes magnifiques !

VT : Un message pour les « mauvais garçons » ?
Sara’h : Ahah ! J’en ai une « mauvaise » expérience ! Non mais je pense que ce côté collectionneur vient simplement du fait qu’au fond ils n’ont pas vraiment confiance en eux donc on les pardonne. (elle sourit)

VT : « Quoi que tu dises ! » est un morceau dédié aux mauvaises langues. As-tu souvent été la « proie » de ce genre de personnes ?
S : Oui parfois, et encore aujourd’hui ! Les gens préfèrent souvent te voir échouer que réussir. Mais cela permet simplement de voir qui t’aime réellement donc c’est plutôt positif ! Pour le reste, je n’écoute plus.

VT : Prévois-tu de sortir un nouveau projet ?
S : J’ai la chance de travailler actuellement sur de beaux projets musicaux en tant que compositeur ce qui est nouveau et très enrichissant pour moi. Je travaille également sur de nouveaux morceaux pour moi. Je prend le temps de faire quelque chose qui me ressemble. (elle sourit).

Ecouter et suivre Sara’h :
youtube  facebook  instagram  twitter

Sara’h, une artiste capable de donner vie et émotions à chacun des titres qu’elle interpréte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *