Pan : En plein dans le mille !

Durant la Seconde Guerre Mondiale, Mary est amenée à abandonner son fils unique : Peter.
12 ans plus tard, on le retrouve dans un orphelinat pour garçons. Avec son meilleur ami, Zigue, ils font les 400 coups. Une nuit, de mystérieux pirates enlèvent plusieurs garçons de l’orphelinat dont Peter. Malgré lui, il se retrouve au Pays Imaginaire. Accueillis dans les mines par Barbe Noire, Peter ne se doute pas encore qu’une grande aventure l’attend…

Source

On a toujours voulu savoir comment Peter était devenu Pan. Difficile de suivre la véritable histoire de l’écrivain James Barrie, ne serait-ce que dans la complexité du mythe et les multiples interprétations faites sur ce personnage. Tout le monde connait le dessin animé de Disney, sorti en 1953, qui avait conquis plus d’une génération. S’ensuivent les années suivante, plusieurs adaptations, toutes différentes : « Hook » (Steven Spielberg), « Neverland » (Marc Forster), « Peter Pan » (P. J. Hogan).

Le réalisateur, Joe Wright nous propose cette fois, une nouvelle approche totalement inédite et se focalise sur la vie de Peter avant qu’il ne devienne le célèbre Pan.

Au début, lorsque Peter arrive au Pays Imaginaire, tous les hommes de Barbe Noire chantent en cœur « Smells Like Teen Spirit » du groupe Nirvana. A ce moment là, on se demande « Mais où sommes-nous ? ». Pourtant, on est vite conquis par le scénario et les personnages, tous très attachants. L’aventure fantastique du jeune Peter, accompagné de James Crochet (Garrett Hedlund) et de Lily La Tigresse (Rooney Mara), est très rythmée. Il est vrai que certains passages ont tendance à tourner au ridicule, même pour les plus petits, mais en fin de compte c’est mignon. On rit beaucoup et même si le final est prévisible et qu’on attend forcément un Happy End, on passe un bon moment au Pays Imaginaire.

Hugh Jackman, qui n’est pas du tout à son avantage physiquement, est tout simplement parfait dans la peau du méchant Barbe Noire. La méchanceté lui va plutôt bien ! Levi Miller, âgé de seulement 12 ans, est à croquer dans le rôle de Peter.

Une aventure rythmée, de belles images, des personnages attachants, voilà ce qu’on retient du film « Pan ». Même si certaines scènes sont trop enfantines voir niaises, la magie opère et on en ressort le sourire aux lèvres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *