Le vinyle : une passion aux notes vintage

Le vinyle : une passion aux notes vintage

Le vinyle est redevenu tendance depuis 2008 avec la réédition d’albums connus, reprenant une grande place chez les disquaires et les magasins spécialisés. Je me suis intéressée au microsillon, au printemps, lorsque j’ai vadrouillé dans les vides-grenier… Petit tour de ma nouvelle passion!

 


J’ai redécouvert le vinyle, grâce à des amis amateur de musique et aimant le côté rétro du tourne-disque (hé oui car cela fait quand même classe d’avoir un lecteur vinyle chez soi!). J’ai acheté non pas un mais plusieurs vinyles la première fois. Pas à la Fnac mais dans un vide-grenier. Une pure et étonnante trouvaille dans les dédales de vêtements et de jouets pour enfants. Ce stand m’a interpellé tout de suite : des cartons de vinyle, des livres et d’objets en tous genres. Et là, je l’ai vu : l’album “The wall” de Pink Floyd. Un original, non réédité. Je l’ai deviné car les coups de crayon resté dessus n’était pas des originaux mais qu’importe, la pochette était magnifique ! De plus, cette même pochette coûtait 20 € plus cher en grande distribution, je n’ai pas hésité ! J’ai également craqué pour l’album « Oxygène » de Jean Michel Jarre et un album de Led Zepplin! Vous l’aurez deviné, j’aime beaucoup le rock des années 60-70 mais je ne m’arrête pas que à ce genre musicale, la musique est trop vaste et diversifiée pour s’arrêter à un genre !

 

Pourquoi être revenu au vinyle?

 

Parce que même si j’écoute sur mon portable des musiques, le fait de rentrer chez soi et de mettre un vinyle, c’est singulier. Le son est chaleureux et agréable. C’est une autre façon d’écouter la musique, de l’apprécier dans un cadre nouveau. Nous avons perdu l’habitude d’écouter un album chez soi et c’est dommage. Vous souvenez-vous des heures passées, enfermés dans votre chambre à écouter non pas un vinyle mais un CD, le bonheur que cela procurait… La deuxième raison est bien sûr de collectionner ! Que ce soit pour les pochettes ou les albums, le fait de les tenir entre les mains et de pouvoir échanger ou partager sur un genre musical, sur l’histoire d’un groupe lorsque tu rentres chez le disquaire, c’est une autre façon d’acheter. Enfin, mon flair des bonnes affaires est déclenché pour trouver la perle rare à acheter!

Conseil pour acheter un vinyle en tant que débutant :

 

  1. Commencer par les vide-grenier, on trouve toujours des bonnes affaires et cela permet d’acheter des vinyles à pas trop cher pour diversifier/étoffer notre culture musicale.
  2. Se renseigner par différents médias sur la culture du vinyle
  3. Se renseigner bien sûr chez les disquaires
  4. Soyez curieux !
  5. Ne mettez pas au début plus de 20 euros dans un vinyle, vous ne savez pas au dessus de ce prix, si il vaut vraiment la valeur de son étiquette. Cela viendra avec l’expérience et le temps!

 

Et vous, que pensez-vous du retour du vinyle ? La Team Votre Talent vous pose la question !