Interview : Lucss, la tête pleine de rêves

La rédaction de VotreTalent a interviewé Lucss, un artiste très sympathique, qui croit en ses rêves et fera tout pour y arriver. Rencontre avec le chanteur.

 Source

VotreTalent : Bonjour Lucss, merci d’accorder cette interview à votretalent.com ! Tout d’abord, parle nous un peu de toi : d’où viens-tu et depuis combien de temps es-tu plongé dans l’univers de la musique ?
Lucss : Je viens de Périgueux en Dordogne à une heure de Bordeaux, je fais de la musique depuis que j’ai l’âge de 10 ans et aujourd’hui j’en ai 21 ans. Publiquement car avant j’en faisais vraiment pour moi, cela fait deux, trois ans que je me suis lancé sur internet.

VT : Qu’est-ce qui ta donné envie de te lancer ?
L : Un ami à moi s’est lancé sur le site My Major Compagny. Cette plateforme permet aux artistes de se financer. Cela avait bien marché pour lui et à ce moment je me suis dit « Pourquoi pas moi ? » ! C’est comme ça que j’ai commencé à poster des vidéos.

VT : Tu as déjà sorti un EP en janvier 2014 « Ecris ton histoire » et en ce moment les internautes peuvent écouter ton nouveau single « Je suis là », morceau co-écrit avec le chanteur Romain Ughetto. Prépares-tu un album ?
L : Non, pas pour le moment. Mon EP m’a permis de commencer dans le milieu. Je voulais que les gens puissent écouter mon travail et voir un peu ce que je fais. Après, j’avais fait un premier single, « Le But du Jeu » et j’ai récolté 2 500 euros sur la plateforme de financement Kiss Kiss Bang Bang et ensuite j’ai fait le single que j’ai écrit avec Romain, « Je suis là ». Pour l’instant, je me concentre sur ce single.

VT : D’ailleurs ce très beau morceau est finalement un hymne au courage, à l’envie de réussite de gravir des montagnes. Tu te positionnes comme le porte parole de cette génération. Pourquoi ?
L : Tout simplement parce que je me suis dit que si j’essayais de réaliser mes rêves et que je pouvais un minimum y arriver, les autres pouvaient aussi réaliser les leurs. Dans la mesure, où l’on se donne les moyens dans la musique ou autres, je pense que tout le monde peut y arriver. Il suffit d’y croire et surtout ne rien lâcher !

VT : Et pour toi, quel serait ta devise qui t’aide à garder espoir et croire en tes rêves ?
L : Bonne question ! Je dirais que pour parvenir au bout de ses envies, il ne faut rien abandonner et être courageux. Je n’ai pas de devise type mais avec du travail et de la persévérance on peut arriver à beaucoup de choses !

VT : J’ai vu que tu avais fait quelques reprises de chansons comme par exemple « Le chant des sirènes » des Fréro Delavega. C’est ce genre d’artistes qui t’inspire dans ton style musical ?
L : J’admire beaucoup ce duo. J’adore leur univers, ça m’inspire oui.

VT : Dans l’écriture de tes textes, qu’est-ce qui t’inspire  et  t’aide à les écrire ?
L : C’est très varié, ça peut partir d’un mot que j’entends, de quelque chose que je vois dans la vie de tous les jours… Mais généralement et pour l’instant j’écris sur ce que je vis personnellement et au quotidien. Je m’inspire de mes faits personnels.

VT : Beaucoup d’artistes en ce moment écrivent sur des faits d’actualités, sur ce qui se passe en ce moment. Pourrais-tu écrire un texte engagé ?
: Pour l’instant, je ne me sens pas capable de le faire car je n’ai pas assez de recul et d’expérience pour pouvoir parler de ce genre de chose pour le moment…

VT : Le 17 octobre, tu participes au Web Talents Festival qui se déroulera à Paris. Que peux-tu nous dire sur cet événement ?
L : Il y aura pas mal d’artistes ce jour là ! Je vais chanter quatre titres : « Le But du Jeu » et « Je suis là » mes deux premiers singles ainsi que deux reprises. Ça va être cool ! C’est d’ailleurs la première fois que je vais me produire à Paris. Par contre, je t’avoue que je suis un peu stressé mais j’ai hâte ! Je vais pouvoir rencontrer d’autres gens et plein d’artistes !

VT : Après ce Festival, quels sont tes projets à venir ?
L : Je suis en train d’y réfléchir mais pour être honnête je n’ai rien de concret. J’attends de faire le festival mi-octobre et je verrai après. Je me concentre aussi sur la promotion du single « Je suis là ».

VT : Tu vas continuer de collaborer avec Romain Ughetto ?
L : Il n’y a rien de fait encore, mais c’est possible !

VT : En tant que chanteur, quel est ton idéal de réussite ? Autrement dit comment te vois tu évoluer ?
L : Si je pouvais avoir la carrière de Calogero, je serais très heureux ! Je suis fan de lui et j’admire beaucoup son travail. Je ne sais pas si je pourrais avoir un manager et signer dans une maison de disque, tout ça serait déjà énorme… ! Mon rêve serait de faire l’Olympia un jour…

VT : Pour tout ceux qui démarrent dans la musique et qui veulent percer, quels conseils pourrais-tu leur donner ?
L : Surtout il ne faut pas s’arrêter aux gens qui disent que c’est impossible. Avec du travail, ça paie. Encore une fois, il faut se donner les moyens !

VT : Merci d’avoir répondu à mes questions et bon courage à toi pour la suite !

Suivre et écouter Lucss :
     

– Propos reccueillis par Céline Akoum – 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *