Interview exclusive : Rencontre avec l’excellente Aynine !

11993038_414325868764124_846686136_o

Aynine chante l’amour d’une manière qui lui est propre. Beaucoup influencée par la grande Wallen, elle reste une artiste unique, notamment de part son timbre de voix.
Une chanteuse qui préfère chanter ta vie plutôt que la sienne parce qu’à ses yeux, c’est toi qui doit te retrouver dans ses textes, pas elle.

Votre Talent : Bonjour Aynine, peux-tu te présenter pour les personnes qui ne te connaissent pas encore ?
Aynine : Moi, c’est Aynine, j’ai 22 ans. Je me suis faite connaître grâce à ma reprise de « Où est mon boy » du rappeur LECK.
J’ai, grâce à ce tremplin, pu enregistrer d’autres sons et en clipper certains, que vous pourrez trouver sur Youtube.

VT : Qu’est-ce qui t’a donné envie de chanter ?
A : J’ai grandi dans un quartier très animé par les scènes et où la MJC développait beaucoup de moyens pour nous les jeunes. Ma sœur aînée chantait également donc quelque chose m’a attirée. Puis en écoutant Wallen, Kayliah tout s’est confirmé.

VT : Tu as sorti tes premiers titres sous le nom de Nina Sollis. Pourquoi avoir ensuite choisi de prendre Aynine pour pseudo ?
A : En effet, j’ai changé de pseudo, c’était surtout pour marquer mon nouveau départ, et présenter un nouvel univers.
« AYNINE » c’est une grosse partie de moi car il s’agit de mon nom de famille. Voilà c’était le scoop !

VT : Le public t’a en grande partie connue grâce à ton remix du morceau « Où est ma wife ? » de LECK. Est-ce que tu t’attendais à un tel succès pour « Où est mon boy ? » ?
A : Honnêtement, pas du tout ! Avant de sortir le clip, il y a eu un petit freestyle que j’ai enregistré dans la chambre de mon frère à l’arrache lol ! À ma grande surprise, il a fait son effet. Je voyais les vues augmenter comme jamais, puis les retours du clip ont été un très beau cadeau.

VT : Pour ce titre, tu as, à un moment, travaillé avec Karismatik. Que voudrais-tu dire à ceux qui disent que tu as trahi ce label, que tu t’en es servie uniquement pour lancer ta carrière ?
A : Je pars du principe qu’il ne faut pas répondre à ces personnes qui prennent partie aux calomnies…
Mais bon, je vais faire une exception. En ce qui me concerne, je n’ai ni trahi, ni profité de ce label. Je n’ai rien contre aucune personne de cette équipe et je leur suis reconnaissante car je suis consciente qu’ils m’ont donné un coup de pouce, tout comme LECK.
Après, dans ce milieu, il y a des choix à faire et je voulais avancer plus vite tout simplement.

VT : Tu aimes poster des petits freestyles sur ta page Facebook pour remercier ton public de te suivre. Pourquoi est-ce si important pour toi ?
A : Ça me tient à cœur car c’est de part mes freestyles qu’ils m’ont connue. Et garder cet aspect simple, c’est ce qui au fond touche le public. Pour moi, ces petites vidéos restent un kiff et je ressens plus la proximité avec mon public. J’ai besoin de cet échange, c’est ce qui me booste et me redonne le moral quand il n’est pas au rendez-vous.

VT : À travers « Oh man« , tu sembles vouloir faire réagir toutes ces personnes, qui par fierté, fuient l’amour. Est-ce le cas ?
A : C’est tout à fait ça. Nous sommes une génération qui parlons de fierté pour tout et n’importe quoi. Et parfois, à cause de ce sentiment, on passe à côté de belles choses, comme l’amour ! Après, je ne dis pas qu’il ne faut pas en avoir, mais dans l’excès, ça peut être nocif !

VT : Pourquoi avoir tourné le clip de « Le grand bandit » dans le désert tunisien ?
A : On voulait absolument tourner ce titre dans le désert. Pour nous, c’était cette ambiance et rien d’autre. Ça aurait pu être tourné dans un autre pays que la Tunisie, mais le décor de Star Wars a fait son charme.

VT : Es-tu le genre de fille à fouiller dans le téléphone de son copain comme on peut le voir dans le clip de « T’étais où ? » ?
A : On l’a toute plus ou moins déjà fait Lool ! Mes titres ou clips ne sont pas toujours tirés de ma réalité, c’est de la mise en scène aussi. Après oui, c’est un truc de fille et il nous suffit d’un rien pour psychoter. N’est-ce pas ?

VT : Un petit mot sur ta collaboration avec Dj M-Jid à l’occasion du titre « Punta Cana » ?
A : M-jid, c’est un passionné. Et humainement, c’est de la bombe donc ça a été un plaisir de collaborer avec lui. Il a été mon DJ sur plusieurs de mes prestations, et il y a un super feeling.

VT : Que peux-tu nous dire sur ton nouveau morceau « Honey » ?
A : « Honey » est un morceau taquin, qui décrit la vie à deux en 2015 et les histoires de couple qui vont avec. On l’a écrit un soir en studio entre deux séances de Biggy Benks, et ça ne date pas d’hier. On s’est dit que c’était le bon moment pour le sortir, à la rentrée. Je pense qu’il va parler à beaucoup de personnes. On a pris plaisir à tourner le clip, c’était une ambiance très familiale et sans tension.

VT : Pourquoi avoir choisi de travailler avec Biggy Benks pour ce titre ?
A : Je parlais de temps en temps avec Biggy Benks via les réseaux puis un jour il m’a proposé une collaboration que j’ai volontiers accepté. Au délas du talent il est super humainement et son EP c’est juste un régal, il sera en téléchargement très prochainement je vous le conseil à tous !

VT : Tu as eu la chance d’assurer la première partie d’un concert de Jul. Comment as-tu vécu cette expérience ?
A : JUL, c’est un phénomène donc oui, je me rappellerai de cette première partie. La première partie d’une tête d’affiche, c’est quelque chose et son public est super. 

VT : Avec quel(s) artiste(s) français ou étranger(s) aimerais-tu travailler ? Pourquoi ?
A : Je pense que tout le monde est au courant de l’admiration que je voue à Wallen. Zaho, c’est un pur kiff aussi. Après, il y a beaucoup d’artistes que j’apprécie, ce serait trop long de tous les citer.

VT : Tu prépares actuellement un projet. Peux-tu nous en parler ?
A : Oui, je prépare mon premier projet, il ne va plus tarder. Concernant l’ambiance, c’est dans la lignée de ce que j’ai l’habitude de faire.
J’en suis moi-même l’auteur et j’espère qu’il vous plaira car j’y ai mis mon cœur et mon énergie.

Écouter et suivre Aynine :
facebook
  
twitter    

Aynine : une artiste à qui nous souhaitons tout le succès qu’elle mérite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *