« Un avion sans elle » : quand tout ne tient qu’à un prénom

unavionsanselle-votretalent

L’été est là ! Sur la plage, sur votre terrasse, à l’ombre d’un arbre… c’est l’heure de sortir vos bouquins ! Aujourd’hui je partage avec vous mon dernier coup de coeur : « Un avion sans elle », de Michel Bussi.

Cela faisait 20min que je tournais dans la librairie à la recherche d’un coup de coeur, sans inspiration. Et puis la couverture m’a plu. L’auteur m’étais complètement inconnu, mais le synopsis m’a intriguée, alors je me suis laissée tenter. Et ce fut une bonne surprise car dès les premières pages, j’ai accroché !

« Un avion sans elle », de quoi ça parle ?

1980, un avion s’écrase dans le Jura, sur les flancs du mont Terrible. 169 passagers, 168 morts. Seul un bébé de trois mois est retrouvé vivant sur les lieux de l’accident. Mais qui est la miraculée du mont Terrible ? Deux bébés étaient à bord de l’avion ce jour-là : Lyse-Rose de Carville et Emilie Vitral. Laquelle a survécu ? Impossible de le définir. Aujourd’hui, celle que l’on appelle désormais Lylie a 18 ans, et le mystère reste entier. Vraiment ? Pas sûr. Crédule Grand-Duc, détective privé chargé de l’affaire depuis 18 ans, est retrouvé assassiné alors qu’il venait de résoudre le mystère, sans avoir eu le temps de s’expliquer. Alors, qui reste-t-il pour révéler le terrible secret autour de l’identité de Lylie ? Car son prénom, à lui seul, pourrait peut-être sauver une vie…

 Le secret du succès de ce roman signé Michel Bussi

litterature-votretalentS’il y a une chose dont j’ai horreur, c’est bien les livres dont on devine la fin. Plats, sans suspense. Eh bien autant vous dire qu’avec celui-ci, je n’ai pas été déçue ! Dès les premières pages, on veut connaître le fin mot de l’histoire. L’intrigue est habilement amenée, le suspense dure, les rebondissements arrivent aux bons moments et évitent que l’histoire patine. Une intrigue psychologique mêlant passé et présent comme on les aime !

Des indices donnés dès les premiers chapitres sans qu’on les comprenne, des personnages nuancés, des répétitions insoupçonnées… c’est ce genre de petit détails qui montrent qu’une l’histoire est bien pensée, bien ficelée. En bref, si vous souhaitiez vous plonger dans une intrigue passionnante cet été, ne cherchez plus, vous avez trouvé !

A noter que l’auteur, Michel Bussi, a été élu en janvier 2017, selon le classement GFK du Figaro, deuxième meilleur écrivain français en nombre de livres vendus ! ( juste derrière Guillaume Musso).

La question de l’identité est omniprésente, et soulève un tas de questions : jusqu’à quel point notre identité peut influencer notre vie, nos sentiments, le regard que les autres portent sur nous ?

Et vous, que lisez-vous cet été ?