True Detective, une saison 2 critiquée

Aujourd’hui, la rédaction revient sur « True Detective« . La deuxième saison fut diffusée cet été sur la chaîne Américaine HBO et sur OCS CITY en France en VO. Retour sur cette nouvelle saison plus que critiquée…

Source

Souvenez-vous dans la saison 1, l’enquête est menée par Marty et Rust campés par les excellents Woody Harrelson et Matthew McConaughey. L’ambiance sombre et lugubre autour d’un meutre satanique avait conquis les télespectateurs. La barre était placée haute et la relève de cet incroyable casting difficile à assurer.
Pourtant sur le papier, cette saison 2 donnait l’eau à la bouche avec un casting quatre étoiles et une nouvelle enquête complexe à résoudre.

Dans la ville fictive de Vinci, trois policiers sont affectés sur le meutre du mafieux Caspere :

– Ani Bezzerides (Rachel McAdams), une policière hantée par son douloureux passé
– Paul Woodrugh (Taylor Kitsch), un flic au coeur des scandales
– Ray Velcoro (Colin Farrell), un flic corrompu qui collabore avec le mafieux, Frank Semyon (Vince Vaughn)

Même si cette saison n’a majoritairement pas conquis le public et surtout nos confrères très critiques, la rédaction de VotreTalent n’est pas de leurs avis. Certes, le flic torturé et mal dans sa peau va mieux à Matthew McConaughey qu’à Colin Farrell. L’enquête est beaucoup moins intéressante et plus confuse que la précédente et au fur et a mesure des épisodes, il n’y a pas plus d’indices pour nous aider. Il faut dire que les épisodes ont été réalisés par six metteurs en scène différents qui se sont succédé… Se seraient-ils eux-mêmes embrouillés l’esprit ?
Sans compter que nos enquêteurs se sentent moins concernés par le meurtre par rapport à Rust et Marty qui n’en dormaient plus de la nuit… Les scènes sont également moins angoissantes et on ne ressent pas vraiment cette ambiance pesante qui nous faisait vibrer en Louisiane. Cette nouvelle saison se focalise finalement plus sur les personnages, leurs vies et leur mal être, ce qui fait perdre du charme à la série… Le premier épisode est totalement brouillon et perturbant mais de là à dire que la série manque d’émotion, d’ambition et qu’elle est grotesque de bout en bout est exagéré…

Les acteurs s’en sortent très bien et Vince Vaughn, habitué aux comédies, est bluffant dans la peau du mafieux, prêt à tout pour récupérer son argent. On s’attache aux trois policiers aussi pourris soient-ils.

Les scènes sont soignées et esthétiques avec des plans insistants et sombres qui traduisent bien le mal être de chaque personnage. Les longueurs omniprésentes sont après tout le concept de la série. On frissonne moins que dans la première saison mais l’on retient tout de même des scènes qui nous mettent mal à l’aise : la fusillade de l’épisode 4 nous laisse sans voix.

Le final quant à lui est juste mais n’est pas haletant. On reste sur notre faim et sur un goût d’inachevé, on sort déçu de cette enquête finalement bâclée.

Tous les ingrédients étaient réunis pour nous faire vibrer dans cette nouvelle saison de « True Detective » mais la mayonnaise ne prend pas malgré un bon casting et la noirceur de l’histoire qui nous avait tant plu dans la première saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *