Disparue : les séries US n’ont qu’à bien se tenir

Inspiré de la série espagnole Desaparecida, « Disparue« , réalisé par Charlotte Brandström et  diffusé sur France 2 a fait la part belle aux séries françaises. Retour sur le succès télévisuel qui a rassemblé plus de 5 200 000 spectateurs en avril dernier.

Source

Léa Morel, 17 ans, disparaît à Lyon le jour de son anniversaire, à l’occasion de la fête de la musique. Ses proches sont tour à tour suspectés. Plus qu’une série policière, Disparue est un drame familial, plongeant le spectateur dans le quotidien d’une famille terrassée par la disparition inquiétante de l’un des leurs.

Plus connus pour leurs rôles comiques et décalés, on retrouve François-Xavier Demaison, Pef et Alix Poisson dans un registre tragique qui leur va à merveille. On y découvre également de jeunes talents comme Camille Razat, dans le rôle de la disparue, ou encore Zoé Marchal.

L’intrigue tient le spectateur en haleine tout au long des huit épisodes, rythmés par les soupçons portés aux proches de Léa et les secrets de chacun. Réaliste, cette série met en lumière l’intimité d’une famille typique, faite de personnalités attachantes et victime d’un événement inattendu.

Julien (Pef) et Florence Morel (Alix Poisson), les parents de Léa, doivent faire face à l’absence du quotidien, mettant parfois leur couple en péril. Alors que Florence fait l’autruche, Julien Morel décide de mener son enquête lui-même. Un combat qui vire à l’obsession, pourtant aidé par Bertrand Molina (François-Xavier Demaison), le flic chargé de l’affaire. Leurs histoires de pères se font échos et un lien se tisse alors entre les deux hommes. Thomas, le frère de Léa, culpabilise de ne pas avoir tenu sa promesse : il était chargé de ramener Léa après la fête de la musique. Chris, sa cousine et meilleure amie, la remplace peu à peu au sein de la famille. Un peu trop au goût de Florence. Enfin, une facette de la personnalité de Léa se dévoile…

Passions et relations inavouées, les langues se délient pour retrouver Léa. Sur fond de fausses pistes et de relations familiales complexes, « Disparue » maintient le suspens jusqu’au surprenant dénouement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *