Retour sur la fête de la musique à Lille

Retour sur la fête de la musique à Lille

Non, Jack Lang n’a pas inventé la fête de la musique ! Mise au point historique : Monsieur Lang a appliqué en 1982, l’idée du musicien Joel Cohen, qui l’avait lui -même évoquée à Radio France en 1976. Et maintenant, on parle de la teuf, la vraie !

Pour les amateurs de coins posés au bord de l’eau en compagnie d’un soleil couchant, vous connaissez sûrement le Quai du Wault. Et bien on va commencer par là, et je peux vous dire que pour un début, ça balançait ! Une première scène électro présentait Octave Prod in Chill qui a remixé des sons populaires de Avicii, Maroon 5, entre autres. Très bon commencement !

Après quelques bières, nous sommes partis à l’aventure : direction le Vieux Lille et ses ruelles remplies de petits bars et de groupes amateurs (mais fort talentueux). Le Comptoir de Cana (rue des Bouchers) a accueilli un collectif musical : Smile Tune, très punchy, qui remettait une touche de rock dans de vieux tubes français, et BAM : on s’est retrouvé Place des Grands Hommes ! (vous l’avez, hein ! Dédicace à mon vieux pote Bruel).

Le Privilège, un bar gay très branché de la rue Royale (qui avait déjà fait un malheur lors de la Gay Pride) a une fois de plus mis le feu avec un spectacle son & lumière : des plumes, de la mousse et du boom boom façon Chris Collins !

Pour les métalleux, la prochaine fois, foncez au Black Night, rue de Roubaix, malgré quelques difficultés techniques (ça arrive, on les comprend) le groupe Fools Paradise a envoyé des accords et des screams tout droit sortis de l’Enfer !

Et pour terminer notre pèlerinage musical, le parc JB Lebas nous a tendu les bras avec une Scène Hardstyle et Raw proposée par Tony V, bien propre. Malheureusement, la fête se termine peu de temps après notre arrivée, alors on s’installe dans l’herbe pour jouer notre propre musique mais qui, elle, était bien sale !

En résumé, l’année prochaine venez passer la Fête de la Musique à Lille, plaisir garanti !

– Anthony Decaris –