Sing It All Away, l’album de l’été

Depuis leur reprise à cinq sur une même guitare de Somebody that I used to know de Gotye, Walk off the Earth est devenu l’un des groupes les plus regardés sur Youtube, autant pour ses compositions originales que pour ses covers. En ce mois de juin, les membres reviennent sur le devant de la scène avec Sing It All away.

Source : amazon.com

Formé en 2006, Walk off the Earth, ou « WOTE » s’est fait connaître du public par ses reprises et ses vidéos à petit budget. Sans maison de disque, ni agent, ce groupe indépendant canadien a réussi à se forger une réputation aux quatre coins du monde. De la guitare au sample, du ukulélé au thérémine, les cinq membres semblent toucher à tout. Après leur célèbre reprise de Gotye, ils signent avec la maison de disque Columbia Records et sortent un premier E.P nommé R.E.V.O. Vaguant sur leur succès, ils enchaînent alors une longue série de concerts aussi bien en Amérique qu’en Europe

Il y a quelques jours le groupe est revenu avec un troisième album, Sing It All away, mené par la chanson Rule The World. Peut-être plus sage que les précédents, cet opus renferme tout le talent des cinq canadiens. L’album en deviendrait presque un single à lui tout seul. Comme toujours les fans pourront retrouver des titres aux consonnances exotiques comme I’ll Be Waiting, California Trees et Climb out your window, des compositions légèrement électroniques mais toujours rythmées tels que Boomerang, Heart is a weapon et Alright, ou encore des ballades à l’image de We got Love, Sing It all away et Hold on (the break). La plus belle suprise, en toute subjectivité, reste quand même le titre Home We’ll go. Sans aucun défaut, Sing It All away pourrait très vite devenir un des albums de l’été 2015, d’autant plus que le groupe débarque en octobre en France.

Avec ce nouvel album, Walk off the earth démontre une fois de plus qu’ils sont talentueux et qu’ils peuvent sans cesse surprendre leurs auditeurs. Un véritable coup de coeur pour cet opus dont vous vous souviendrez certainement dans quelques années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *