David Carreira : critique de son 6e album « 1991 »

David Carreira : critique de son 6e album « 1991 »

Le chanteur franco-portugais David Carreira a sorti le 19 mai dernier son 6e album 1991. Petite critique purement personnelle de cet album. À vous d’en juger.

Le retour du  » petit prince de Lisbonne « 

 

Avec seulement un album en français à son actif, les 4 autres étant entièrement en portugais, il revient avec ce 6e album dans la langue de Molière.

On retrouve dans cet album tous les ingrédients qui ont fait son succès, aussi bien en portugais qu’en français. De la pop urbaine, des rythmes entrainants, parler d’amour, un peu d’auto-tunes et hop. Le petit plus, c’est qu’il a participé à la composition et aux paroles. On retrouve ainsi une petite note latine sur certains morceaux.

Que penser de cet album ?

 

Bien que certains titres aient une connotation portugaise, il chante en français sur chacun d’eux. On sent un côté beaucoup plus latino sur cet album que sur son premier album en français. Ce qui n’est pas pour déplaire car on ressent davantage ses origines latines. Il reste dans son univers pop urbaine, hip-hop. Ses chansons font danser et mettent de l’ambiance.

Mais je n’accroche pas sur beaucoup de chansons car elles se ressemblent beaucoup. Il y a trop d’unité pour le coup. J’ai l’impression d’écouter tout le temps la même chanson. On dirait du Black M associé à du Kendji Girac. Plus de morceaux acoustiques et plus de démarcations sur certains titres n’auraient pas été de trop.