Le bijou musical de la semaine : Currency of man

Melody Gardot, certainement l’une des plus grandes voix de ces dernières années, a présenté cette semaine son dernier album, Currency of man. Avec une musique toujours ancrée dans le blues, l’artiste réussit pourtant à nous surprendre, une fois de plus.

Source : chartsinfrance.net

Née en 1985, Melody Gardot est une auteure, compositrice et interprète américaine. À l’âge de 18 ans, elle est victime d’un accident de vélo et se retrouve gravement polytraumatisée. Elle reste presque un an à l’hôpital où elle guérit peu à peu grâce à l’aide de la musicothérapie. Un premier album, Some-Lessons – The bedroom sessions, découlera de cette période en 2005. Rapidement repérée par Universal Records, elle travaille par la suite avec Verve record pour ses albums Worrisome Heart et My one and only thrill.

Après The Absence chez Decca en 2012, l’interprète de Baby, I’m a fool est revenue cette semaine sur les ondes avec Currency of man toujours chez Decca. Très appréciée en France, la chanteuse livre ici un opus moins jazzy que les précédents mais toujours très emprunt du blues et inspiré de ses voyages. Elle y prend une voix plus calme, la mêlant parfois à des choeurs, presque toujours accompagnée par des cuivres tantôt vibrants, tantôt scintillants. De It Gonna come à Once I was loved en passant par Same to you et Don’t talk, elle interprète dix titres s’écoutant comme un seul et unique morceau. Grave ou presque enragée, Melody Gardot nous offre une fois de plus un album sans fausse note. À découvrir de juin à l’automne dans les plus grandes salles françaises.

Véritable coup de coeur, Currency of man accompagnera, c’est certain, toutes vos longues discussions nostalgiques estivales. De quoi mettre du baume au coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *