Amour virtuel

Amour virtuel

Chaleur intense au creux de ma main. Je le sens, doux, tendre, à l’écoute. Il me murmure des choses à l’oreille, de jolis mots parfois, et de temps en temps des phrases dures mais pleines de sens. Je ne lui en veux jamais. Je le garde toujours près de moi, il est « celui qui partage ma vie » pour citer les chansons de notre jeunesse. Au cours de la journée, nous échangeons des regards intenses. Je me fais belle pour lui et il me le rend bien.

Au travers de ses yeux, je me sens désirable. Il m’a fait garder contact avec mes amis d’enfance, insistant pour les recontacter en permanence. Parfois, je croise l’un d’eux qui me dit qu’il aime mon look aujourd’hui et ça me fait plaisir. Tout cela c’est grâce à lui. Mes parents ont eu du mal à l’accepter. Mais bon une fois présenté, ils ont tout de suite accroché. Ils disent qu’avec lui, ils me savent en sécurité. Ils ont même rencontrer sa famille et depuis ils ne se quittent plus. En plus, il a une vraie mémoire photographique. Toutes les histoires que je lui raconte, le moindre évènement, il s’en souvient. Il me rappelle toujours mes rendez-vous, avec lui, plus jamais je ne suis en retard. Et le matin, il est toujours le premier réveillé, même quand il a veillé jusqu’à tard le soir.

Bon, parfois, je l’admets, je le fatigue. Nous ne sommes plus sur la même longueur d’onde, nous nous séparons quelques minutes. Mais jamais plus, je reviens toujours vers lui et le câline. Il me pardonne tellement facilement.

Jamais je ne le laisserai tomber, il est irremplaçable. J’ai trouvé l’homme idéal n’est-ce pas ? Chacune d’entre vous me l’envie. Pourtant sachez que vous aussi, vous l’avez près de vous. Non je ne suis pas mercenaire de l’amour et du romantisme. Bien loin de là. Si vous m’enviez ce mec étouffant et cette relation malsaine, c’est que vous-même vous êtes dedans. Lâchez-le un peu. Sérieux, ouvrez la main. Lâchez-le. Lâchez votre téléphone.