Les derniers enjeux de la Barclay’s Premier League

Pour beaucoup de fans de football, le championnat anglais est de loin le plus spectaculaire. Stades remplis, ambiances garanties, grands joueurs, spectacles… A cinq journées de la fin du championnat, il y a encore de nombreux enjeux au sein de la Barclay’s Premier League.


3 places pour 4 équipes

Chaque année, la lutte pour les trois premières places, significatives de qualification directe pour la Ligue des Champions, est intense et se joue entre plusieurs clubs. Dans un mois, nous connaîtrons les heureux élus. Mais aujourd’hui, rien n’est encore fait. En effet, quatre équipes se battent pour arracher le fameux sésame : Chelsea, actuellement leader, Arsenal, Manchester United et Manchester City. Le premier, Chelsea, est quasiment assuré de finir en tête, et donc de prendre le premier ticket qualificatif. Pour les trois autres, la lutte est féroce : Arsenal n’a qu’un point d’avance sur Manchester United, et deux sur Manchester City. Tout est encore possible à cinq journées de la fin, surtout qu’un match qui aura l’allure d’une finale se déroulera le 16 mai prochain, entre Arsenal et Manchester United. Quoiqu’il en soit, rien n’est encore fait …

3 relégations, 6 clubs menacés

A l’extrême de ces premiers, la lutte pour éviter la relégation se joue entre six équipes, les six plus mal classés du championnat. On y retrouve par ailleurs Burnley, QPR, Leicester City, Hull City, Sunderland et Aston Villa. Les trois premiers cités sont pour le moment les plus menacés, mais l’écart est très faible avec ceux qui sont justes au dessus d’eux : quatre points maximum, soit une victoire et un match nul. Aucune équipe n’est pour le moment officiellement relegué, surtout qu’ils encore rencontré quelques adversaires directes pour le maintien. Dans tous les cas, l’espoir est encore permis.

La Ligue Europa, trois échappés, mais aucun classement

Pour la cinquième, sixième et septième place, on connaît à priori les clubs qui se battront pour les obtenir : Liverpool, Tottenham et la surprise Southampton. Sauf revirement extrême de situation (neuf points d’avance sur le huitième / sept de retard sur les quatre premiers), ce sont bien ces trois clubs qui joueront l’Europa Ligue, l’anti-chambre de la Ligue des Champions l’année prochaine. Néanmoins, le classement n’est pas encore fait pour ces trois là : Liverpool et Tottenham ont le même nombre de points, alors que Southampton n’a qu’une seule unité de retard. Maintenant qu’ils sont tous plus ou moins assuré de se qualifier, à eux d’assurer le spectacle jusqu’au bout pour finir le plus haut possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *