Le printemps de Bourges 2017 : nous y étions !

Printemps de Bourges 2017

Le week-end dernier, nous étions aux deux soirées électro du Printemps de Bourges 2017 : Happy Friday vendredi soir et la Rock’n Beat samedi. Alors bilan ? Le déroulement, les artistes, l’ambiance, les moments fort… On vous dit tout (;

La soirée Happy Friday

Au programme de ce soir, une programmation assez diversifiée avec Calypso Rose, Electric Guest, Broken Back, Talisco, Wax Tailor, Allta, Fakear, Møme, Deluxe Panda Dub et Feder ! Lors de ces deux soirées, les artistes se produisent dans deux salles (Le Palais d’Auron, salle de concert, et le W, qui est un chapiteau installé juste à côté), ce qui n’est pas toujours évident pour réussir à voir tout le monde dans la soirée, mais permet facilement de naviguer entre deux concerts ! La soirée était électrique et a remporté un grand succès, malgré un problème technique à cause duquel le festival a dû écourter le passage de Deluxe et annuler la prestation de Feder, pourtant très attendu par la majorité des festivaliers… Malgré une immense déception, la soirée s’est terminée dans la bonne humeur et le calme.

Point bonus attribué à Deluxe, qui a su vraiment mettre le public dans l’ambiance, et petit extrait de la soirée avec la prestation de Fakear, que personnellement, j’attendais avec impatience.

La soirée Rock’n Beat

Et samedi soir, c’était au tour Jabberwocky, French 79, Yuksek, Bon entendeur, Petit Biscuit, Jacques, Molecule, Mind Against, Vitalic, Recondite, Mr Oizo et N’to de mettre le feu !

Entre valeurs sûres et découvertes, la soirée était pleine de rebondissements. Comme la veille, les artistes se produisaient simultanément dans les deux salles, et il était parfois difficile de faire un choix. Ambiance clubbing dans les deux salles, public surmotivé qui dansait et sautait, artistes de talents, il n’en faut pas plus pour passer une bonne soirée. La rock’n beat au Printemps de Bourges, c’était comme une boîte de nuit, mais en mieux ! Aucun doute, la star de ce soir était l’artiste Vitalic, qui a ambiancé à lui seul l’ensemble du W !

Bilan ? Deux soirées dans l’ensemble réussies, avec une programmation comme on les aime, mélange de tête d’affiche et d’artistes moins connus, l’occasion de se faire plaisir tout en découvrant de nouveaux talents ! L’ambiance familiale et festive, si caractéristique de ce festival, était au rendez-vous. A l’année prochaine Bourges !