Et si les contes nous mentaient ?

Et si les contes nous mentaient ?

Sorti il y a quelques mois, L’histoire de la princesse de Sonia Ristic narre le procès de la Belle au bois dormant, mais qu’a-t-elle fait de mal ? Une princesse peut-elle seulement être coupable ?

Après 100 ans, la Belle au Bois dormant est réveillée par le Prince Charmant, comme écrit dans les contes de notre enfance. Seulement l’histoire ne nous dit pas tout. La gentille princesse fuit dès son réveil la vie que le destin lui offre pour mieux tracer, justement, sa propre vie. Or, au fil des semaines, la jolie princesse a comme une envie de tout péter. Ceci est son procès, entre rires, stupeur et larmes. Pourquoi avoir ignoré le Prince charmant ? Pourquoi s’être détournée de l’Homme de sa vie ? Pourquoi avoir provoqué tous ces attentats ?

Si vous pensez que cette pièce de théâtre n’est qu’une banale réécriture, vous avez tort. L’histoire de la princesse à travers des dialogues tantôt cocaces, tantôt violents, délivre un très joli discours sur les normes et sur la féminité. Comment s’extraire de ce chemin tracé ? Comment aller à contresens ? Pouvons-nous seulement contrôler notre colère ? Ce récit, proche de l’initiatique, vous fera rire et réfléchir en une centaine de pages. De multiples voix se mêlent à celle de notre héroïne perdue, de la petite fille aux juges en passant par les Médias : une histoire se posant aussi comme véritable miroir de notre société. Alors, prêts à réécrire le destin de la Belle au Bois dormant ?

Un livre à lire, peu importe votre sexe, peu importe votre âge, afin de connaître les revers des belles histoires de notre enfance et de reconnaître les travers des destins tout tracés.
L’histoire de la princesse, éditions La Fontaine, 10 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *