Divergente 2 : la saga continue…

Après notre semaine spéciale Shailene Woodley et #VotreTendance sur Theo James, les acteurs principaux de la saga, le moment est (enfin) venu : Divergente 2 est dans les salles de cinéma. Le film est-il satisfaisant par rapport au premier ?

Abandonnant une ville à feu et à sang, à la recherche d’alliés, Tris et Quatre sont désormais traqués par les autorités. Jeanine décrète la loi martiale pour anéantir les Divergents, tandis que la guerre entre les factions prend de l’ampleur. Pourquoi les Divergents sont-ils une menace pour la société ? La découverte d’un objet mystérieux, hérité du passé, pourrait bien bouleverser l’équilibre des forces…

Tout d’abord, le film commence doucement, il faut attendre plusieurs minutes avant de voir un peu d’action. Comme on peut s’y attendre, Tris et Quatre sont traqués par le gouvernement, et ont pris refuge dans l’endroit le plus ennuyeux de leur monde (sans vouloir vous spoiler bien sûr). Les deux protagonistes semblent avoir vieilli en vue des événements qu’ils ont pu vivre lors du premier film notamment. Plus matures, plus posés, on le découvre dans une des premières scènes du film, au moment du premier échange entre les deux personnages. Ils sont adultes maintenant, fini l’adolescence. Cependant, la traque entre le gouvernement en place, menée par Jeanine (interprétée par la talentueuse Kate Winslet), et les protagonistes n’est pas assez mise en avant. On aurait pu s’attendre à une traque sans relâche, avec deux fugitifs regardants constamment derrière eux, la peur au ventre. Néanmoins, hormis deux, trois scènes, Tris et Quatre ne paraissent pas en fuite, ni même apeurés. Le gouvernement ne paraît pas non plus faire de leur capture une priorité, du moins au début.

Une des grosses déceptions provient de Caleb, interprété par Ansel Elgort, le frère de Tris. En fuite avec sa sœur et Quatre, il est inutile et ne sert pas à grand chose. Sa lourdeur en devient même lassante. Toutefois, plus le temps passe et plus son rôle est important. Non, je n’en dirai pas plus. Bref, changeons de sujet. Hormis cette déception, un autre point peut décevoir certains spectateurs : la nouvelle coupe de cheveux de Tris. En effet, dans ce second volet, Shailene Woodley s’est coupée les cheveux, probablement suite à son rôle dans « Nos Etoiles Contraires« . Ce détail peut paraître choquant et certains considèrent que l’héroïne est moins attirante et moins sexy. A chacun ses arguments et à chacun son opinion. Pour ma part, je ne me prononcerai pas sur le sujet.

Après avoir critiqué deux trois points, il est temps maintenant de distribuer des bons points au film. Car malgré ces quelques défauts, du moins pour moi, le film est très bon. Dans la continuité du premier, l’action est bien en place, l’intrigue est prenante, et même pesante parfois, ce qui nous captive. Les effets spéciaux sont toujours aussi spectaculaires, et les épreuves mentales et physiques qui s’y déroulent, comme dans le premier volet, sont très bien réalisées. Enfin, il faut apprécier le très bon jeu des acteurs. Shailene Woodley, considérée comme la « nouvelle Jennifer Lawrence » interprète son rôle à la perfection et est très bien accompagnée avec Theo James, Ansel Elgort, Kate Winslet et compagnie. Grâce à eux, le film passe très rapidement, une fois l’intrigue lancée. Vous l’aurez compris, ce film est à voir absolument si vous avez apprécié le premier long-métrage de la saga

Divergente 2 s’inscrit dans la suite du premier volet et hormis quelques petites déceptions, le film vaut clairement le coup. A voir absolument pour les passionnés de saga fantastique !

Articles annexes :
Theo James, une ascension fulgurante
Shailene Woodley, la révélation 2014 d’Hollywood
Divergente, la nouvelle saga pour les adolescents
Miles Teller : Le nouveau « bon copain » d’Hollywood

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *