NRJ12 emMAGasine toute la bêtise télévisuelle.

                                       

Ô toi, télévision, toi maitresse des maux du monde, prends garde ! Il suffit de l’abrutissement des jeunes âmes, par le biais de pseudo réalisme. Aujourd’hui je m’attaque à la pièce maîtresse de ta stupidité, le terrifiant, l’irregardable, l’inintellectuel… Mag, de NRJ12.

Je vous propose un petit cours de vocabulaire et de pluriel pour être au clair avec le ton que je vais employer dans la suite de l’article. Un concept/des idioties, un plateau/des blondasses, un animateur/ des chroniques bidons… Vous commencez à saisir ? Le Mag est le ramassis de toute la bêtise, pardonnez-moi le terme, télévisuelle de notre époque.

Un animateur en carton-pâte, voir en papier mâché, qui ne tient pas la route et est juste bon à jouer de son physique pour animer sa bande de chroniqueurs et d’invités dans son émission. Un groupe de mannequin, la représentation parfaite de l’idéal féminin de notre époque, des chroniqueuses qui essaient tant bien que mal de nous présenter des sujets qu’elles maîtrisent : les potins de la télé-réalité.  Enfin, un concept très faible sur une chaîne pour adolescentes pré-pubères à la recherche d’un idéal: la télé-réalité présentée par des anciens candidats de télé-réalité. Je ne leur accorderai qu’un bon point, et cela me fait mal au coeur je dois l’admettre. Le plateau et la qualité de la production en général sont bons. Le concept est fidèle à ce qui est annoncé et touche la cible qu’il souhaite Je n’en fais tout simplement pas parti. 

Tout cela n’a rien de bien réel, vous ne pensez pas ? Entre les faux seins des drôles de dames, les faux cheveux de la folle de service, les faux semblants des chroniques et les fausses amitiés entre les invités… Qu’y a-t-il de réel dans la télévision de réalité aujourd’hui ?

Ce qui me déplaît le plus dans le Mag n’est pas tant son contenu que je vomis, mais plus l’horaire à laquelle cette émission est diffusée. Heure à laquelle les enfants rentrent de l’école, à laquelle ils prennent leurs goûters devant cette jolie boîte électronique privatrice de relations sociales, et à laquelle ils cherchent un modèle à suivre dans cet unique vecteur de vérité et de valeurs dans les foyers d’aujourd’hui. Toute la bêtise humaine servie sur un plateau à nos chères petites têtes blondes… J’hésite entre pleurer et pleurer encore plus…

Mes mots sont durs mais pas autant que les maux auxquels je m’attaque. Si vous partagez mes opinions, partagez cet article et exprimez-vous !

Ensemble mettons fin à la bêtise télévisuelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *