Kingsman, Services secrets : Britishness

Harry Hart est un agent britannique, membre brillant du groupe très secret des Kingsman. Lors d’une mission, l’un des agents est tué. Se sentant coupable, Harry décide d’aider la veuve du défunt, en vain. Il offre une médaille de bravoure au jeune fils, Eggsy avec un numéro de téléphone. 17 ans plus tard, le garçon a bien grandi et enchaîne bêtises sur bêtises. Arrêté par la police, il décide d’utiliser ce numéro de téléphone et Harry lui vient en aide. L’agence des Kingsman est en pleine phase de recrutement et Harry incite le jeune adulte à passer les épreuves pour devenir, comme son père, un agent secret. En parallèle, le redoutable Richmond Valentine prépare un plan diabolique pour détruire l’humanité…

Source : http://www.blastr.com/ 
Colin Firth, Samuel L. Jackson et Taron Egerton sont à l’affiche de Kingsman : Services Secrets

Matthew Vaughn est de retour avec une nouvelle pépite au cinéma ! Cette fois-ci, le réalisateur de « X-men : Le commencement », rend hommage aux espions britanniques en mêlant action et humour : et le tout fonctionne très bien ! On sent l’inspiration des célèbres espions anglais : de la classe de James Bond à l’absurdité d’Austin Power. Les scènes de combats sont toutes à couper le souffle, on retrouve bien là le papa de « Kick-Ass » dans un délire et une ambiance similaires. Tout aussi sanglant mais en un peu moins vulgaire tout de même ! Pas de repos pour le spectateur entre action et dialogues piquants. Le casting est quant à lui parfait. Samuel L. Jackson est hilarant en méchant avec son cheveu sur la langue et sa phobie du sang ! Colin Firth incarne avec brio l’agent secret Harry Hart, (l’élégance british lui va si bien !). Belle performance également de la part du jeune Taron Egerton, l’interprète d’Eggsy. Alors, oui, le film est dans l’ensemble complètement ridicule, sans prise de tête, et en ces temps bien tristes, rien ne vaut un bon délire !

De la bêtise à l’état pur, fun et drôle, un bel hommage aux espions anglais que l’on aime tant. Kingsman : qu’est-ce que c’est bon ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *