Riverdale : le Renouveau du Teen Drama

Riverdale : le Renouveau du Teen Drama

À mi-chemin entre l’odeur nostalgique des milkshakes à la vanille et la sonnerie du dernier Iphone, la série Riverdale, redécouvre l’univers Archie Comics chez CW et Netflix.

On célèbre ici le retour de la bande intrépide d’Archie Andrews, flanqué de Veronica, Betty, et du fidèle Jughead. Si vous êtes un fan, vous avez sûrement déjà croisé leur petite bande dans un vieux carton de bandes dessinées ou bien, plus hasardeusement, au début des années 2000 à la télévision, dans la série d’animation Archie, mystères, et compagnie.


C’est l’occasion de se replonger dans l’univers classique du « teen drama » avec ses décors de lycée, ses triangles amoureux, et ses adolescents au physique d’Apollon ; le tout dans l’atmosphère pesante et mystérieuse qui fait la spécificité de Riverdale.

Ce retour en enfance permet également de retrouver les protagonistes tels qu’on s’en souvient ; à quelques exceptions près puisque Miss Grundy, la professeure d’Archie semble s’être procurée une fontaine de jouvence pour les besoins du scénario. Elle est désormais à peine plus âgée que les acteurs principaux, définitivement sexy, et mène une liaison secrète avec notre héros à la chevelure flamboyante…


Si au premier abord l’intrigue basée sur le meurtre de Jason Blossom, le très populaire capitaine de l’équipe de football, semble prendre des facilités scénaristiques et se prédestiner à un public jeune, la série prend finalement le temps d’installer des personnages à l’identité complexe pour mieux se démarquer des clichés du « teen drama » en repensant ses codes sur un ton plutôt féministe qui apporte une touche de modernité à l’univers Riverdalien et l’inscrit définitivement dans l’air du temps.

A raison d’un épisode par semaine chaque vendredi sur Netflix, vous auriez tort de vous en priver !

Camille Duhautbout