Battlefield Hardline : Retour sur la bêta

Ressemblance avec l’ancien épisode, soucis techniques, plusieurs millions de joueurs, nouveaux modes de jeux : retour sur une semaine de  » Battlefield Hardline « .


Du 3 au 9 février inclus (plus précisément jusqu’au 10 à 7h), EA Games a proposé à tous les possesseurs de Xbox One, PS4, PC, Xbox 360 et PS3 une bêta ouverte du jeu  » Battlefield Hardline « . Une bêta dite “ouverte” signifie qu’elle est disponible pour tout le monde sans clé d’inscription ou autre protocole spécial. Il suffisait donc aux possesseurs de consoles de se rendre dans la boutique (PSN, Xbox Market, Origin) afin de télécharger gratuitement la bêta. Pour comparaison, la version nouvelle génération (PS4, One et PC) pesait presque 10Go, et la version ancienne génération (360 et PS3) pesait quant à elle moins de 4Go.

Petit résumé du contenu de la bêta

Comme nous n’allons pas parler de la taille des jeux tout le long de l’article, je vous propose de lire mon avis sur cette bêta. Avant tout, j’y ai joué sur Xbox 360 et un petit peu sur PC. J’ai vite arrêté d’y jouer sur PC : je dispose d’une configuration convenable pour le jeu, mais qui dit beta dit manque d’optimisation. Le jeu était donc particulièrement injouable en voiture. Sur Xbox 360, il était beaucoup moins attirant graphiquement, mais bien plus stable. Trois modes de jeux étaient disponibles, et chacun donnait le choix au joueur entre flic et voleur : Conquête, qui propose de capturer des points de contrôle sur la carte (que ce soit pour les flics ou les voleurs). Le mode poursuite infernale permet aux joueurs d’utiliser presque uniquement des véhicules (voitures, hélicoptères, motos, camionnettes) sur des cartes adaptées à la conduite. Dans ce mode, les joueurs doivent capturer des véhicules et atteindre des objectifs. Pour finir, le Braquage met en scène un … braquage, dans lequel vous devez soit ouvrir le coffre, exploser le mur et partir jusqu’à l’hélicoptère sans que les flics ne vous arrêtent, soit couvrir le coffre pour empêcher que les voleurs prennent le butin et s’enfuient. Petit bonus pour la police : l’équipe dispose d’un nombre de réapparitions de joueurs infinie.

Comme je l’ai dit juste avant, dans chaque mode de jeu il est possible d’incarner les flics et les “voleurs”. Vous vous en doutez, l’objectif de la police est d’arrêter les voleurs, et l’objectif des voleurs est de ne pas se faire arrêter. Un système cliché qui fait cependant toujours effet. Mais ici, “arrêter” les voleurs est un bien grand mot. Concrètement, le but est de les tuer, les exploser, les détruire, bref : tuer et encore tuer. Même chose pour les voleurs, bien qu’il soit préférable pour chaque camp de jouer la discrétion. Après tout, la base de  » Battlefield«  est la stratégie et le jeu en équipe. Ne l’oublions surtout pas. Bref, dans les camps, vous avez la même puissance de feu : beaucoup d’armes, peut-être moins “réglo” chez les voleurs et plus pratiques chez les flics, mais au final seul le talent vous départagera. Ou la chance. Avoir les deux est encore mieux.


Une (grosse) ressemblance avec Battlefield 3 & 4

Même si  » Battlefield «  3 et 4 sont plutôt différents entre eux,  » Battlefield Hardline  » réunis, d’après moi, ces deux épisodes clés. La ressemblance avec le 4 est surtout sur l’aspect graphique : le jeu utilise les mêmes ressources et est graphiquement très proche. Si votre PC fait tourner le 4, jackpot pour vous (et pour EA, qui va encore gagner de l’argent). Le rapprochement avec  » Battlefield 3 «  se fait selon moi sur la conduite des véhicules. La moto est toujours aussi hasardeuse, sa vue cockpit aussi. La voiture est quant à elle plutôt différente des véhicules de  » Battlefield 3 «  mais elle n’est pas très innovante. Vous n’aurez en aucun cas les sensations d’un jeu de voiture ou d’un simple  » GTA « . Enfin ça sera toujours mieux que  » Watch_Dogs  » …

Un avis personnel sur les modes de jeu

Le mode Conquête est vraiment tout ce qu’il y a de plus basique sur  » Battlefield « . J’y ai joué mais sans m’y attarder, car j’ai passé plusieurs heures sur ce mode dans l’épisode numéro 3 de la série. Concrètement, vous devez tenter de contrôler 3 points de contrôle et atteindre un certain score. Le mode braquage est quant à lui plus innovant. S’il rappellera à certains les braquages de  » GTA V « , il n’en n’est pas moins adapté au FPS pour autant. J’ai joué quelques parties dessus et il faut dire qu’ici encore il suffit d’avoir une bonne équipe pour gagner. Pour preuve, j’ai remporté la plupart de mes matchs, que je sois en voleur ou en flic. Les équipes adverses devaient, je pense, découvrir soit la licence soit la bêta. Le mode qui m’a le plus conquis est le mode Poursuite infernale (le fan de courses en ligne qui est en moi doit jouer un rôle). Le simple fait de prendre la voiture de police, de mettre les sirènes en route, d’attendre que des co-équipiers entrent et de poursuivre à toute allure les ennemis sans me prendre les murs et en évitant leurs projectiles est pour moi plutôt joussif. Un mode de jeu qui a de l’avenir, mais que EA Games devrait tout de même améliorer : le contrôle des voitures est trop simple.

Bref, a mon humble avis cette bêta a fait fureur (6 millions de joueurs) mais n’a pas dû donner envie à 100% des testeurs d’acquérir le jeu au prix fort à son lancement. Même si deux modes de jeu m’intéressent, je jouerais quand le prix du jeu baissera sur PC, comme j’ai fait pour Battlefield 3… Pour rappel,  » Battlefield Hardline  » sort le 19 mars 2015 sur PC, Xbox One, PS4, Xbox 360 et PS3 pour un prix compris entre 45 et 70€ selon le support et le revendeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *