« Tous en scène » : succès inexpliqué ?

« Tous en scène » : succès inexpliqué ?

Buster Moon est un koala. Depuis sa plus tendre enfance il rêve d’ouvrir un théâtre. Un désir qui se transforme vite en réalité. Seulement voilà, son établissement est au bord de la faillite. Le propriétaire décide d’organiser un concours de chant pour remonter la popularité de son théâtre. Suite à une faute de frappe accidentelle, la somme à pourvoir passe de 1 000 à 100 000 dollars. Tous les animaux de la ville sont au rendez-vous avec l’espoir de devenir la star de demain. 

Des animaux qui chantent des tubes ? Oui, pourquoi pas. « Tous en scène » ou « Sing » de son titre original était présenté comme étant LE dessin animé de l’année. Le problème c’est que la magie n’opère pas totalement. Les personnages principaux sont certes attachants. On passe presque l’intégralité de l’histoire dans le théâtre et au fur et à mesure, le dessin animé perd de son charme qui nous avait tant plu dans la bande annonce. Les chansons auraient également pu être plus présentes, après tout on nous vend un film musical alors autant jouer cette carte à fond.

Un scénario qui n’est pas pleinement exploité, ce qui est dommage pour ce dessin animé qui avait pourtant un gros potentiel.

Rien d’exceptionnel pour « Tous en scène » qui s’inscrit dans le palmarès des premières déceptions de l’année 2017. Pourtant encore à l’affiche dans certains pays, le mieux c’est de l’attendre à la télévision pour passer un moment convivial avec ses enfants.