Thomas Albert Francisco : le face à face

Nous terminons la semaine avec l’interview tant attendue de Thomas Albert Francisco … Faites plus ample connaissance avec cet artiste !

VotreTalent : Bonjour Thomas Albert Francisco ! Vous êtes encore jeune et déjà un album à votre actif ! La musique semble pour vous une évidence mais comment êtes-vous tombé dans le chaudron magique de la chanson ?
Thomas Albert Francisco :Bonjour, j’ai débuté la guitare classique à 10 ans en école de musique puis au conservatoire de Lille. Il y a environ 2 ans j’ai décidé de lancer un projet solo suite à un déménagement sur Amiens pour mes études… j’ai donc écrit quelques chansons, envoyé des démos (de qualité exécrables) et j’ai atterri en sélection Picarde des Inouïs du Printemps de Bourges pour mon 1er concert, le projet était lancé !

VT : J’ai bien vu que votre thème de prédilection est la vie étudiante, ça vous inspire ?
TAF : Oui, Bien sûr… Il y a tellement d’expériences à raconter et qui sont communes à un bon nombre de personnes de toute génération… J’adore voir mes amis en soirée se lâcher complètement sans se soucier des répercutions ou des jugements…. J’essaie de retrouver cette spontanéité quand j’écris mes chansons.

VT : Dans vos chansons vous mélangez astucieusement le français et l’anglais, encore en rapport avec la vie étudiante ?
TAF : Je pense que c’est surtout rapport à mes influences très variées et au fait que je ne me pose pas de limite dans l’écriture, toujours pour garder cette spontanéité.

VT : Outre le fait qu’elle soit dynamique,  comment voulez-vous que l’on perçoive votre musique?
TAF : Je ne me pose pas vraiment la question, ce que je veux avant tout c’est que chacun se fasse une idée et soit surpris par ce qu’il entend, que ce soit par la musique ou par les paroles et j’espère qu’elle plait évidemment.

VT : Je trouve votre univers très folklorique et votre look plutôt atypique (rien de méchant, ça vous va à merveille), c’est juste un style à se donner ou une marque de différenciation ?
TAF :Ce n’est pas trop réfléchi à vrai dire … Pour ma première  scène je ne voulais pas arriver en jean, t-shirt … J’aime porter des chemises, des cravates, des bretelles et la moustache, je me suis fait plaisir puis finalement j’ai continué à porter cette « tenue de scène », je pense que ça contribue à l’effet de surprise du public.

VT : Que préférez-vous dans l’univers musical ?
TAF :   La découverte … Que ce soit découvrir un nouveau style de musique, une nouvelle chanson, un nouveau groupe, des nouvelles personnes. .. C’est ce qui fait que je ne me sens jamais lassé par la musique parce qu’il y a continuellement des nouvelles choses, c’est une ressource inépuisable.

VT : Quels artistes admirez-vous ?
TAF : John ButlerRodrigo y GabriellaJake BuggKeziah JonesEddie VedderJeff LangMEminemGorillazMetronomyFernando Sor …. J’écoute vraiment de tout…

VT : Parlez-nous de la réalisation de votre premier clip ? Ça doit faire quelque chose je suppose. Comment cela s’est-il déroulé ?
TAF : C’est une très belle expérience. Je n’aurais jamais pu faire ça par moi-même, j’ai donc laissé en grande partie les Blood Brother Shelter (collectif d’artiste Amiénois) diriger la réalisation et je suis très fier de ce qu’ils ont fait. Ça correspond totalement à ce que je souhaitais… Loin des clichés des soirées étudiantes… Un peu de folie et toujours de la spontanéité, on a  tourné en une nuit dans une très bonne ambiance avec un mélange de personnalité et de style comme on en voit rarement.

VT : Que représente la musique pour vous ?
TAF : Avant tout c’est une passion qui est devenue une façon de vivre, je ne peux pas imaginer un seul instant me passer de musique plus d’un jour.

VT : Quel est votre rêve le plus fou, hormis la musique (soyons fous !)?
TAF : Me marier et avoir 4 enfants… Haha non je déconne ! Rien de très original, profiter de la vie et mourir heureux. Ce n’est pas très fou en fait….. Bon disons faire le tour du monde à pied avec une contrebasse.

VT : Comment voyez-vous évoluer votre carrière d’ici cinq ans ?
TAF : Je me fais pas vraiment d’illusion… Mais je pense que ma musique aura évolué … Après bien sûr si je suis optimiste… Dans 5 ans, un contrat avec un tourneur ce serait pas mal (sourire).

VT : Thomas, je vous souhaite beaucoup de réussite et une bonne continuation dans cette formidable aventure qui ne fait que commencer !
TAF :Merci beaucoup, et peut être à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *