Quand un lapin malin affronte une polynésienne rebelle

Quand un lapin malin affronte une polynésienne rebelle

Fin janvier, la liste des nominations pour les Oscars est tombée. Portraits d’acteurs, critiques de films… Comme toujours, Votre Talent a tout donné pour vous guider, partager l’avis des rédacteurs, tout ça tout ça. Mais il ne faut pas oublier que cette cérémonie récompense également les films d’animation. Et cette année, Disney a fait fort, puisque ces deux derniers blockbusters sont sur la liste. Alors, vous êtes plutôt carotte ou noix de coco ?

Vous l’aurez certainement compris, le face à face du jour concerne Zootopie et Vaiana, La Légende du bout du Monde. Deux Disney, deux pépites. Ayant vu les deux films d’animation au cinéma, je comprends tout à fait qu’ils soient en lice pour remporter un Oscar – et en compétition. N’étant pas très douée pour les pronostics – et ces derniers temps les personnes censées être compétentes dans ce domaine n’ayant pas vraiment fait mouche – j’ai préféré vous proposer un petit article « comparatif » pour vous donner mon ressenti sur les deux œuvres, les points forts, etc.

Je l’ai souvent répété autour de moi, même si Zootopie est un réel coup de cœur, en sortant du cinéma j’ai plus eu l’impression d’avoir vu un Pixar qu’un Disney – oui, je sais, désormais les deux groupes sont réunis, mais force est de constater que les différentes persistent. L’histoire est belle, l’univers incroyablement fourni, plein de clins d’œil… Tout a été pensé de A à Z pour transporter le spectateur dans cette ville haute en couleurs – et en personnages loufoques. Mention spéciale pour les différentes portes selon l’animal – ben oui, girafes et hamsters peuvent difficilement emprunter la même sortie – et les parodies des classiques Disney vendus à la sauvette.

Mais, malgré tous les points forts, les personnages hyper-attachants et les petits rebondissements, il manque l’élément principal de tout Disney qui se respecte : les chansons. Oh, bien sûr, la voix de Shakira va vous rester en tête un long moment. Mais ça s’arrête là. Quid des « Libérée, Délivrée », « Comme un homme » et autres « Je voudrais déjà être roi » ?

Pour le coup, Vaiana marque des points ! La sœur de mon cher et tendre lui a offert l’album à Noël et depuis, les principaux titres nous suivent lors de nos déplacements en voiture. Quel plaisir de chanter comme une casserole et de beugler le mythique « Je suis Vaiana » !

Cependant, même si Vaiana s’appuie sur des mythes et légendes polynésiens assez méconnus en France, les grandes lignes restent assez classiques. Le schéma Disney, qui a maintes fois prouvé son efficacité, est de nouveau à l’œuvre. Malgré tout, j’ai adoré découvrir Maui, Te Fiti et les paysages paradisiaques de la Polynésie à travers le film d’animation. Un vrai travail de recherche a été effectué en amont, et ça se sent. Et puis Heihei, le coq dépourvu de neurones, apporte une touche de fraicheur très agréable. Comme quoi, il ne faut jamais sous-estimer les gallinacés !

Côté scénario, les créateurs de Zootopie ont su exploiter de nouvelles idées. En effet, grâce aux animaux et à l’éternelle question du prédateur, Disney aborde des thèmes comme le harcèlement, les préjugés, et toutes ces vilaines idées qui ont la peau dure. Et pour le coup, je dis bravo. Même si j’ai retrouvé le schéma « typique » dont je parlais plus haut.

Honnêtement, le choix est très difficile pour moi – même si je pense que d’autres films d’animation méritent de remporter le prix, car l’industrie Disney n’a pas besoin de cette récompense pour savoir qu’elle produit de vrais petits bijoux, à la fois modernes et intemporels. Et vous, avez-vous réussi à les départager ?