Tim Dup, l’amour de la chanson française

Tim Dup, l’amour de la chanson française

Tim Dup. Ce nom ne vous dit encore rien sûrement, ni même cette tête mais vous allez vite l’apprécier.

Originaire de Rambouillet, en région parisienne, Tim Dup, encore étudiant en communication en CELSA, nous transporte avec ses mélodies envoûtantes. Sous sa bouille d’ado de 15 ans, ce jeune homme de 22 ans, nous rappelle un peu Vianney. Une voix douce et fragile, des textes magnifiquement écrits sous influence d’un Brel ou encore d’un Ferré, tout cela associé à des mélodies à la fois classique et moderne. Telle est donc la recette de Tim Dup.

Comment compose-t-il ? Intensément et spontanément. Il observe autour de lui, tout simplement. Il analyse et décrypte les émotions, puis les transmet en chanson. Pour sa chanson “TER Centre, il a écrit les paroles d’un seul trait, lors d’un trajet en train. Il le chante dans “Vers les ours polaires et se définit ainsi, comme un “ramasseur de souvenir”. Ce qu’il veut, c’est écrire sa vie tout en écrivant celle des autres, de manière à ce que chacun puisse se retrouver dedans, sans frontières. Il s’inspire de la musique qu’écoutaient ses parents tout en y agrémentant les influences de son époque (rap, électro, funk etc).

  En août dernier, Tim Dup a eu la chance de faire parti du tremplin du festival Rock en Seine puis de monter sur la scène Casino de Paris le 23 novembre 2016. Entre temps, Didier Varrod (animateur sur France Inter) lui a offert une résidence au long cours dans le cadre de son émission « Foule sentimentale ». À cette occasion, il a fait de belles rencontres artistiques comme Véronique Sanson ou encore Philippe Katerine. Miossec lui a même offert deux soirs pour faire sa première partie.

Les images sont d’une beauté et d’une simplicité, les regards des personnes qu’il a capturé sont le reflet de ses chansons.

   En attendant la sortie de son album dans le courant de l’année qui devrait contenir une quinzaine de titre, vous pouvez patienter en écoutant sur EP sur Deezer ou Spotify.

Et retrouvez le en concert, peut-être près de chez vous.

À noter qu’il sera également présent le mardi 18 avril au printemps de Bourges.