Partez à la découverte d’Autre-Monde

Partez à la découverte d'Autre-Monde

Toutes les bonnes choses ont – hélas – une fin. Il y a quelques mois, le 16 novembre 2016 pour être précise, le dernier tome de la saga littéraire Autre-Monde faisait enfin son apparition sur les étagères de votre libraire préféré. Si cette série a été un réel coup de cœur pour moi, elle peut également en être un pour vous, non ?

L’Alliance des Trois, ou le premier tome d’Autre-Monde, écrit par le talentueux Maxime Chattam, date de 2008. Mais comme j’ai toujours un train de retard, j’ai découvert cette série un peu plus tard, grâce au père et à la sœur de mon cher et tendre – sœur qui m’a d’ailleurs offert le dernier tome pour Noël. Et le coup de cœur a été immédiat. C’est le genre de livre qu’on a du mal à lâcher, qui vous fait passer des nuits blanches positives, et que vous dévorez d’une traite… avant d’en demander plus. Par chance, plusieurs tomes étaient déjà sortis à l’époque, et j’ai pu abreuver ma soif d’aventures – ou du moins essayer, parce que dans ce domaine-là je suis une alcoolique pas anonyme.

Il faut dire que l’auteur avait dès de début réunit plusieurs éléments qui ne pouvaient que me séduire. Non seulement Matt, l’un des principaux protagonistes, est un fan incorrigible du Seigneur des Anneaux, tout comme moi, mais en plus il possède une réplique de l’épée d’Aragorn – Andúril, la flamme de l’Ouest, forgée avec les fragments de Narsil, mais je m’arrête là sinon vous êtes foutus. Le top du top pour la vieille geek que je suis !

Plus sérieusement, la série Autre-Monde, constituée de sept tomes, possède de nombreux atouts. Ses personnages, évidemment, auxquels le lecteur peut facilement s’identifier. Ils sont tous très différents mais aussi attachants les uns que les autres – enfin sauf les « méchants », à qui j’ai eu envie de foutre mon poing vous savez où. Mais l’autre gros point fort, c’est l’imagination de Maxime Chattam, et sa capacité incroyable à créer cette intrigue et cet univers plein de petits détails et références formidables. Concrètement, voici un rapide topo, pour vous donner envie sans vous en dire trop – parce que moi, quand on m’en dit trop, je deviens violente – et vous spoiler, comme on dit.

L’histoire commence à New-York, à notre époque – grosso modo. Un soir, une énorme tempête pas tout à fait normale éclate. Le lendemain, c’est pas la joie : Matt se réveille seul. Ses parents ont disparu, une partie de ses amis également. D’étranges créatures semblent se tapir dans l’ombre, à l’affut. Et peu à peu, la nature reprend ses droits sur l’Humanité, mais puissance 10 : animaux de plus en plus féroces, végétation qui recouvre les plus hauts gratte-ciels… Et j’en passe ! Matt et Tobias, son meilleur ami, vont devoir prendre leur courage à deux mains et partir explorer leur nouveau monde, pour comprendre ce qui a bien pu se passer… Commence alors un incroyable périple, semé d’embûches, de rencontres, d’une jolie fille appelée Ambre et de tout ce qu’il faut pour faire un très bon roman.

L’Hiver est là, il fait froid, vous rêviez d’un bon chocolat chaud et d’un livre à dévorer… Je viens de vous donner la solution ! Avec sept tomes devant vous, vous devriez avoir de quoi tenir quelques temps. Le dernier tome m’a complètement transportée, tout comme les précédents, et vaut le coup d’être lu. Même si c’est toujours dur de devoir dire au revoir et de tourner la dernière page…