The OA : le succès de Netflix aura-t-il une fin ?

The OA : le succès de Netflix aura-t-il une fin ?

Le 16 Décembre dernier, pendant que certains attendaient leurs cadeaux de Noël, Netflix prenait de l’avance en sortant sa nouvelle série : « The OA ». Pour ceux qui croyaient encore que Netflix était seulement une plateforme pour regarder des séries, ne vous y trompez plus. Avec « The OA », le groupe américain confirme son statut de producteur innovant, de séries et de films!

« The OA« , qu’est-ce que c’est ?

Non, aucun spoiler ne viendra perturber cette présentation, et c’est pourquoi vous ne saurez pas ce que signifie ce titre mystérieux en lisant ces quelques lignes. Pour cela, il vous faudra regarder plusieurs épisodes pour commencer à comprendre.

De quoi parle « The OA » ?

La série commence sur un pont, avec la tentative de suicide d’une jeune femme blonde visiblement pressée d’en terminer avec la vie. Pourquoi ? Voilà toute l’intrigue qui va nous guider en profondeur dans son passé, et dans son présent. Des moments forts, souvent douloureux, parfois drôles et empreints d’une atmosphère tantôt fantastique, tantôt ultra réaliste.
Son parcours se mêle à plusieurs personnages qui se découvrent au fil des épisodes. Des protagonistes très variés, que le destin lui impose ou qu’elle choisit et qui auront tous un rôle capital à jouer dans sa quête.

Une série à regarder ?

Définitivement, oui, mais pas de n’importe quelle façon. Contrairement à beaucoup de nouveautés, ce bijou se déguste épisode après épisode. Et chacun amène des réflexions sur les sujets traités: la notion de liberté, la vie après la mort, les liens qui nous unissent à la famille, les limites ou non de l’amour…
Que les binge watchers se rassurent, il est tout à fait possible d’apprécier « The OA » en première lecture sans davantage de réflexion que le plaisir de savourer son esthétisme léché et son atmosphère musical de ce bijou.

Après 8 épisodes et une fin de saison plus que mystérieuse, le doute plane encore sur une possible saison 2. Après y avoir goûté, vous aussi vous allez l’espérer !