Marathon Hunger Games : Puisse le sort vous être favorable !

L’Equipe VotreTalent s’est rendue à la projection du marathon Hunger Games. Outre le fait de revoir les deux premiers épisodes de la saga, nous avons eu le privilège d’assister à l’avant-première du troisième volet.


C’était l’un des films les plus attendus de l’année au cinéma. « Hunger Games la Révolte (Partie 1) » est enfin sorti dans les salles le 19 novembre. Néanmoins, nous étions au cinéma la veille, pour voir d’un seul coup les trois long-métrages !

Cela a permis de se souvenir d’éléments qu’on aurait pu oublier, mais également de se remettre dans le feu de l’action. Le premier « Hunger Games« , comme tous les spectateurs le savent, est très long au démarrage. Histoire de faire monter doucement la tension. Ce premier volet est, de loin, celui qui nous aura paru le plus long. Au contraire, le deuxième, beaucoup plus rythmé et plus mâture, est passé très rapidement. Hélas, rattrapés par la fatigue, nous avons tout de même dû lutter pour se préparer à ce que nous attendions tous : le film inédit.

Dès le début du film, on sent déjà que l’ambiance est différente. Déjà que le second opus nous paraissait plus « adulte », celui-ci nous y plonge davantage. Finies les effusions de sang entre adolescents, les foules ravies du spectacle… Non. Ici, nous faisons davantage face à un conflit politique, entre, d’un côté le pouvoir politique en place (en l’occurence le Capitole) et les Rebelles. Dis comme cela, on pourrait se croire dans Star Wars, mais ici, la situation est plus complexe. Le scénariste, tout comme la romancière Suzanne Collins, ont mis en avant la propagande et le bourrage de crâne. L’influence des médias, l’argumentation par des « publicités » sont bien faites … Mais il y en a un peu trop. En évitant de vous spoiler, chaque « camp » répond à l’autre par une autre publicité de propagande, destinée à rallier le peuple à sa cause. Le film est peut-être un peu trop tourné vers cela, et beaucoup moins vers l’action. Néanmoins, il reste très intéressant à voir. On sent que les personnages de Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence) et Peeta Mellark (Josh Hutcherson) ont grandi : Ils sont beaucoup plus mûrs. La romance continue au sein du triangle amoureux Katniss-Peeta-Gale, et on se pose encore plus de questions qu’avant le film. Pour finir, La fin est excellente, et pleine de rebondissements… qui annonce une suite encore plus intéressante.

Malgré la fatigue causée par ce marathon, nous avons passé un bon moment. Le troisième volet, même s’il est moins intéressant en terme d’action que les deux précédents, nous fait la transition vers un final qui s’annonce spectaculaire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *