Taylor Swift : une solution face à la crise du disque ?

Cela fait quelques temps que l’industrie musicale se porte mal… Les ventes de disques battent de l’aile notamment à cause du téléchargement illégal et du streaming. Taylor Swift, jeune chanteuse américaine a trouvé l’astuce pour contrer cette crise et pour preuve, elle s’en sort plutôt bien ! Son dernier album, « 1989 » s’est écoulé à plus de 1,3 million d’exemplaires en une semaine aux Etats -Unis ! Un chiffre impressionnant comme on n’en avait plus vu depuis la sortie de « The Eminem Show » il y a 12 ans. Retour sur ce succès phénoménal et la lutte contre la crise du disque…

Voilà qui pourrait donner des idées à de nombreux artistes : retirer ses chansons des plateformes de téléchargements et d’écoute gratuite (Youtube, Spotify). C’est ce qu’à fait Taylor Swift afin de booster les ventes de son dernier album « 1989 ». La chanteuse confiait dans le Wall Street Journal que « le piratage et le streaming font considérablement chuter le nombre d’albums vendus et chaque artiste doit gérer ça à sa façon ». En effet, tous les sites de piratages et de streaming « tuent » l’artiste et son travail et ceci depuis le début des années 2000. Cela devient problématique pour les maisons de disques. L’Américaine va leur redonner le sourire…

Spotify, le leader mondial du streaming se défend et veut reconquérir Taylor Swift. L’entreprise suédoise choisit le registre humoristique pour toucher l’artiste en reprenant une phrase d’une des chansons de la jolie blonde, « Taylor, nous étions jeunes tous les deux quand nous nous sommes rencontrés […] reste bébé, c’est une histoire d’amour. ». Pas assez pour convaincre la chanteuse en tout cas. Pour écouter « 1989 » il faut aller l’acheter jeunes gens ! 

Un choix bénéfique pour Taylor Swift puisque la jeune femme fait parler d’elle, gagne plus d’argent et pourrait initier d’autres artistes dans ce mouvement anti-téléchargement et écoute libre sur internet. Quoi qu’il en soit son « 1989 » est déjà le disque le plus vendu de cette année 2014…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *