Théo Gosselin, le vagabond photographe

Il commence à faire froid et gris. Une très bonne excuse pour vous réchauffer le coeur et illuminer vos yeux ce lundi avec le portrait de Théo Gosselin, photographe d’une nouvelle génération.

Crédits Photo : Théo Gosselin

Né en 1990 en Normandie, Théo Gosselin a découvert la photographie lors de ses études au lycée puis en graphique design. Aujourd’hui, sa passion est devenue son moteur dans la vie. Installé à Amiens depuis quelques années, il se démarque des autres par son travail à l’argentique et ses excursions à travers le monde entier. Réunissant plus de 100 000 abonnés sur Facebook, il monte en 2013 avec ses amis le film Goodbye Horses retraçant leurs aventures aux Etats-Unis en 2012.

Compagnon de la photographe Maud Chalard, il se plaît à partager ses aventures et à raconter une jeunesse nouvelle avide de voyages et de simplicité à travers des portraits et des paysages. Nus, photos en noir et blanc, flous etc. : son travail est sans artifice et colle au plus proche de la réalité. Ainsi, nous découvrons des virées entre copains au quatre coins du monde, de hauts sommets montagneux ou encore des endroits plus intimistes avec des scènes en intérieur. Un peu bohème, Théo Gosselin est un passionné, c’est certain. Il touche par la poésie et par la délicatesse de son univers. Grâce à lui, nous découvrons un autre quotidien, une vie simple et heureuse, une rage de vivre aussi. Une plaisir que nous reprenons avec joie un peu plus chaque jour.

Pour dévorer des yeux ses photographies, rendez vous sur son Blog, son Tumblr, son Facebook et son Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *