Alt-J: Un retour musical plus qu’attendu

Deux ans après un premier album fracassant, le groupe britannique Alt-J est revenu dans les bacs avec « This Is All Yours » le 22 septembre dernier.

Souvenez-vous : en 2012, le monde entier découvrait Alt-J avec « An awesome wave » l’accueillant dans les plus grands festivals et le récompensait avec le convoité Mercury Music Prize. Suite au départ du bassiste Gwill Sainsbury, les trois membres restant décident de relever le défi du second album.

Ainsi, au cours des mois précédents la sortie de « This Is All yours« , nous avons pu découvrir « Hunger of the Pine« , « Left Hand free » et « Every Other Freckle« . Si le second titre nous rappelle un peu trop les sons graves des Black Keys, le troisième s’inscrit bien dans l’esprit du premier album et conquit aussitôt le public. Quant au premier, il montre bien l’étendu des talents du trio. En effet, on y retrouve la voix de Miley Cyrus mêlée à quelques vers d’Alfred de Musset : un pari plus que réussi.

Après l’écoute de tous les titres, les avis divergent et cela peut se comprendre. L’album recueille des titres plutôt plats comme « Garden of England » et « The Gospel of John Hurt« , loin des douces mélodies de « Hand Made » de leur premier album. Mais, les britanniques se rattrapent et ouvrent leurs horizons musicales en proposant trois compositions autour de Nara, une ville japonaise et des droits homosexuels. Une mention spéciale à leur « Intro » et à leur suite de « Bloodflood » qui ne peuvent laisser de marbre.

Si Alt-J semble vouloir s’ouvrir vers de nouvelles expérimentations musicales, on retrouve quand même avec joie dans ce second opus ce son particulier qui les a fait connaître. Pour les plus mordus, ils seront au Zénith de Paris le 4 février prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *