« La fille du train » : au coeur d’un thriller sous tension

« La fille du train » : au coeur d’un thriller sous tension

Rachel Watson prend le même train tous les jours. Chaque jour, elle s’assoit dans le même wagon, à la même place et regarde par la fenêtre pour se laisser aller à son imagination. Rachel se prend d’admiration pour une maison et ses occupants : un jeune couple amoureux. Elle imagine leur vie heureuse, tout ce qu’elle n’ a plus depuis son divorce avec Tom, qui lui habite avec sa nouvelle femme dans le même quartier. Alcoolique et dépressif, Rachel n’arrive pas à tourner la page de sa séparation avec Tom. 

Tout bascule le jour où elle aperçoit la femme de cette maison avec un autre homme… Quelques temps après, elle apprend la disparition de cette femme, Megan Hipwell. Interrogée par la police, Rachel a été aperçue dans le quartier, complètement ivre, le soir de la disparition de Megan.

« La fille du train » est un excellent roman policier à succès de Paula Hawkins sorti en 2015. Une ambiance sous tension et une enquête à résoudre qui en a tenu plus d’un en haleine. Le film était donc très attendu par les lecteurs.

Dans le film comme dans le livre, le spectateur avance dans l’enquête en étant témoin de la vie quotidienne de trois femmes : Megan, la portée disparue, Anna, la nouvelle femme de Tom et enfin le personnage principal Rachel. Entre flash back et vie présente, la mise en scène du film parait parfois un peu « brouillon », mais après tout le livre est ficelé de cette façon. Même si le rendu n’est pas le même, on arrive au fur et à mesure du film à recoller les morceaux et à avancer dans l’enquête. L’ambiance générale est quant à elle réussie : un thriller angoissant sous tension. A noter également quelques longueurs qui rendent certains passages ennuyants.

Tate Taylor, le réalisateur retransmet bien le roman sur grand écran à quelques détails près. En effet, pour les personnes ayant lu le livre, certains éléments importants sont donnés dès le début laissant peu de place au suspense, le film devient presque évident par moment, ce qui est dommage.

Coté casting, le jeu des acteurs est un excellent. Emily Blunt est tout simplement incroyable dans le rôle de Rachel, une trentenaire dépressive et alcoolique au sérieux troubles de la mémoire. On prend pitié du personnage, exactement comme dans le livre.

Malgré un scénario parfois brouillon et quelques scènes mal filmées, « La Fille du Train » est plutôt un bon thriller, prenant et stressant. Le livre reste cependant beaucoup plus intéressant. Après tout, les adaptations littéraires ne sont jamais gagner d’avance !